IMG 20220102 WA0004 1 225x300 - "On s’est rendu compte qu’il y avait une vraie demande pour du traiteur zéro déchet"Emmanuelle Froger et Candice Bignot, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre projet ?

Candice : nous nous sommes lancées dans l’aventure de Bonsigne il y a un an (en janvier 2021). Moi j’avais créé, il y a 6 ans, un café / bar / boutique à Lille. Pendant le confinement on s’est demandées comment faire pour continuer à vendre notre bière. On a alors eu l’idée de vider nos fûts dans des bouteilles que l’on a vendu et consigné. On a trouvé le concept vraiment sympa, on a alors voulu créer une épicerie de bières et de produits apéritifs où tout est consigné. C’est comme ça que Bonsigne est né !

Emmanuelle : je suis arrivée chez Bonsigne en juillet 2021, après avoir passé 7 ans en marketing pour la grande conso. Durant le confinement j’ai eu une grosse remise en question, en me demandant ce que je voulais réellement faire de ma vie. J’ai toujours voulu « aider les gens à mieux manger et mieux consommer ». Je me suis rendue compte que j’étais très limitée en terme d’actions dans les grosses entreprises pour lesquelles je travaillais. J’ai alors quitté mon travail pour rejoindre Candice qui avait lancé un appel à associés.

De là, on a remis à plat la stratégie de Bonsigne en se demandant comment on pourrait avoir un impact sur la consommation festive des français. On s’est aussi rendu compte qu’il y avait une vraie demande pour du « traiteur zéro déchet ».

En septembre dernier, on a alors fait de Bonsigne la référence de la fête zéro déchet. Aujourd’hui, nous proposons une offre traiteur qui est locale, de saison, végétarienne et tout est fait maison. On livre tout dans des assiettes chinées, avec des serviettes en tissu, des nappes en tissu…

Bonsigne c’est deux choses : une partie épicerie (moitié vrac, moitié consignée) et une partie traiteur. Il est aussi possible de consommer sur place le soir !

Selon-vous, quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise comme la vôtre ?

Candice : on veut vraiment révolutionner l’aspect traiteur zéro déchet. Pour le moment, nous sommes les seules à proposer une telle offre sur le secteur.

Emmanuelle : il y a aussi le fait que nous soyons le seul traiteur complètement végétarien. On veut aussi prôner la convivialité sans déchet et créer de vrais moments de partage. Surtout, on refuse de faire du Green washing, on veut vivre notre concept jusqu’au bout. On cherche par tous les moyens à diminuer notre impact carbone.

Comment imaginez-vous votre société dans 10 ans ?

Candice : on voudrait vraiment envahir tout le nord, que Bonsigne soit vraiment LA référence de la fête zéro déchet. Une fois que le nord sera conquis, on devra probablement faire une levée de fond pour envahir la France.

Emmanuelle : faire que dans chaque ville de France il y ait une boutique de point de vente associée à un service traiteur.

Plus d’informations sur www.bonsigne.fr