Capture decran 2022 03 22 a 22.13.26 150x150 - "Je recommande de consommer d'abord du local dans la mesure du possible, et bio de préférence évidemment !" Richard Le MeitourRichard Le Meitour, fondateur de Munnar Épices, pouvez-vous présenter votre parcours et votre marque ?

J’ai créé Munnar Épices en Avril 2021, commercialisation en Septembre 2021, après avoir passé 2 ans pour la Maison Kayser au développement et au suivi de l’exploitation ; et après avoir été diplômé d’Audencia Business School en 2018.

Munnar Épices est une marque d’épices bio et sourcées qui permet aux français de manger mieux et plus sain, en « décomplexant » l’univers et l’utilisation des épices.

Munnar Épices est né du constat que le marché global des épices en France est d’un côté très spécialisé et « pointu », et de l’autre très « bas de gamme » et « vulgarisé », et au bout du compte, on ressent une incompréhension générale de ce qu’est un poivre ou une épice, d’où cela pousse et de comment l’utiliser en cuisine au quotidien.

Et Munnar Épices tente de rendre des épices de qualité (bio) accessibles et simples d’utilisation tout en mettant en avant toute une filière…

C’est après avoir passé 1 an en Inde en 2016 (dans le cadre de mes études) que j’ai rencontré, par loisir à la base; mes 1ères coopératives partenaires aujourd’hui, dans le Kérala. « Munnar » est d’ailleurs le nom d’un village dans cette région de l’Inde, et c’est à une dizaine de kilomètres de ce village que ma 1ère coopérative partenaire est basée.

Vous avez été sélectionnés pour le parcours d’accompagnement MakeSense X Synabio, qu’attendez-vous de ce parcours d’accélération ?

Les épices Munnar sont donc en vente depuis Septembre 2021, dans +/- 25 magasins bio et épiceries fines, principalement en Bretagne où la société est domiciliée (dont BioCoop, Eau Vive, Les Comptoirs de la Bio).

Mais j’ai besoin de m’organiser plus rigoureusement et méthodiquement sur ma stratégie commerciale et son exécution. J’ai déjà intégré, début 2022, l’incubateur Rungis&co, mais j’ai besoin de bénéficier de conseils et retours d’expérience sur la partie commerciale ; et éventuellement initié la recherche d’un associé spécialisé sur ces sujets.

Quels conseils pourriez-vous donner aux consommateurs pour mieux s’alimenter dans les années à venir ?

Je recommande de consommer d’abord du local dans la mesure du possible, et bio de préférence évidemment !

Et pour ce qui ne peut être produit localement en France (café, cacao, poivre, etc.), je recommande de se tourner vers du bio qui est pour moi gage de qualité dans des pays comme l’Inde ; et de s’assurer que des infos sont disponibles sur l’origine +/- exacte du produit, avec des informations sur les coopératives ou fournisseurs partenaires.

Plus d’informations sur www.munnar-epices.com