iStock 926538806 - Qu'est-ce qu'un produit ultra-transformé et comment le reconnaître ?

Basiquement, nous pourrions définir un produit alimentaire ultra-transformé comme un produit réalisé à partir d’ingrédients que vous n’avez pas dans votre cuisine.

Cela évite de les confondre avec des recettes simplement transformées qui ne sont qu’un assemblage d’ingrédients connus (comme le pain, le fromage, les haricots en conserve,…), ces aliments ont été modifiés mais pas de manière préjudiciable pour la santé.

Qui a inventé l’ultra-transformation ?

L’industrie agro-alimentaire, avec la croissance forte des demandes des consommateurs liées aux usages de la grande distribution à la fin du siècle dernier, a du produire de façon plus quantitative, et beaucoup moins qualitative, des aliments et des boissons peu chers, faciles à consommer, avec une durée de vie la plus longue et souvent avec des goûts artificiellement plus agréables pour le consommateur.

Qu’est ce que l’ultra-tranformation ?

Ce sont des produits alimentaires dont la production se passe en plusieurs étapes technologiques non naturelles et qui utilise une variété d’ingrédients dont beaucoup sont utilisés exclusivement par l’industrie.

Ces technologies de transformations industrielles sont nombreuses et proposent des procédés comme le fractionnement d’aliments complets en différents composés, la modification chimique de ces composés, l’assemblage de composés non modifiés avec des composés modifiés via de l’extrusion, de la mouture ou de la pré-friture, l’ajout d’additifs et d’agents cosmétiques et économiques destinés à rendre le produit final plus attractif.

Les dangers d’un produit ultra-transformé

La notion d’aliment ultra-transformé (AUT) est issue de nombreux travaux de chercheurs de l’université de Sao Paulo (Brésil) et étayée en France par le chercheur de l’INRA Anthony Fardet. Leurs travaux ont prouvé scientifiquement que, pour résumer, plus un aliment est transformé indutriellement, plus il est susceptible d’avoir un effet néfaste sur la santé, surtout avec une consommation fréquente de celui-ci.

Une étude française, NutriNet-Santé a démontré, en 2018, une corrélation entre la consommation régulière de produits alimentaires ultra-transformés et le développement de différents cancers ainsi que l’augmentation de maladies comme le diabète, le cholestérol, les maladies cardio-vasculaires,…

Comment reconnaître un produit ultra transformé ?

En lisant son étiquette, un produit ultra-transformé se reconnaît à la liste d’ingrédients longue et difficile à déchiffrer contenus sur celle-ci.

Un produit ultra-transformé contient souvent du sucre, du sel, des acides gras ajoutés, le plus souvent combinés mais aussi des ingrédients qu’on ne trouve pas dans sa cuisine !

A la lecture d’une étiquette, les ingrédients à bannir (non exhasutif) :

  • Dextrose
  • Polyols
  • Citrates de sodium
  • Triphosphates
  • Sirop de glucose-fructose
  • Huiles hydrogénées
  • Protéines hydrolysées
  • Isolats de protéines de soja
  • Maltodextrines
  • Emulsifiants
  • Epaississants
  • Gélifiants
  • Conservateurs
  • Sucre inverti (mélange glucose – fructose obtenu par hydrolyse du saccharose)
  • Lécithine de soja
  • Amidon de riz
  • Edulcorants (aspartame, extraits de stévia, sucralose…)
  • Caséine
  • Nitrites
  • Colorants
  • Arômes artificiels

Il existe aussi l’application Siga qui permet, en scannant un produit, de connaître son niveau d’ultra-transformation afin de repérer les produits les mieux formulés, les plus simples dans chaque catégorie d’aliments.

 

Donnez votre avis sur cette information !