pour nourrir demain 1 - Nous devons faire notre part pour les générations futures

L’artiste engagée Ariane Mnouchkine déclarait lors de ses voeux pour la nouvelle année 2014 : « Et surtout, surtout, disons à nos enfants qu’ils arrivent sur terre quasiment au début d’une histoire et non pas à sa fin désenchantée. Ils en sont encore aux tout premiers chapitres d’une longue et fabuleuse épopée dont ils seront, non pas les rouages muets, mais au contraire, les inévitables auteurs. »

Ce message a d’autant plus de sens, sept ans plus tard, que les nouvelles générations débutent leurs vies personnelles et professionnelles dans des conditions de désastres écologiques et de fin du monde annoncée.

Notre monde n’est pas parfait, loin s’en faut, et c’est pour cette raison que nous devons prendre l’engagement quotidien de le changer. Par responsabilité et par devoir pour les générations à venir, nous devons faire notre part avec des actions personnelles et concrètes qui engendreront, au final, des changements de fond. Et tant pis si ce message peut sembler galvaudé, puisqu’il est vrai et universel !

Ne pas baisser les bras et croire que chaque petit geste peut donner une infime chance de changer le monde… C’est peut être utopiste mais voila en quoi nous croyons, nous les fondateurs de Pour nourrir demain et toutes les personnes et marques qui nous soutiennent dans ce combat d’une meilleure alimentation au plus grand nombre.

Le monde de l’agro-alimentaire n’est pas parfait, loin s’en faut, et c’est pour cette raison que chaque engagement des marques et de leurs représentants pour adopter des agricultures plus vertueuses, améliorer des recettes, optimiser les emballages, réduire les consommations d’énergies, et de nombreux autres chantiers, doit être promu afin d’entraîner tout l’écosystème dans une logique vertueuse et ce pour TOUS les consommateurs.

Quoi de plus exaltant que de révolutionner le monde de l’alimentation en se disant que par nos actions, notre solidarité, nos collaborations, nous allons améliorer la santé de nos enfants et celle de la planète pour laisser aux générations futures des solutions qu’ils amélioreront à leur tour par la suite.

C’est en 2015, que nous avons décidé de comprendre l’écosystème alimentaire français afin d’apporter nos convictions de consommateurs engagés en toute liberté.

Et depuis maintenant 6 ans, nous sommes guidés par nos convictions et portés par nos rencontres sur le terrain de ceux qui adossent la responsabilité de nous nourrir, avec parfois des doutes, des questionnements mais toujours avec de l’enthousiasme, de l’émotion et de l’humanité.

C’est en effet, ce qui nous fait lever chaque matin, d’abord parce que, au delà des marques, nous croyons dans la sincérité des femmes et des hommes qui les représentent.

Et pour conclure, nous aimons rappeler la légende amérindienne racontée par Pierre Rabhi : « Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : ‘Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! ‘ Et le colibri lui répondit : ‘Je le sais, mais je fais ma part.' »

Le colibri présent sur le logo de Pour nourrir demain nous rappelle, chaque jour, que nous devons faire, nous aussi, notre part pour les générations futures.

Marion et Sylvain, co-fondateurs de Pour nourrir demain

Donnez votre avis sur cette information !