Capture decran 2021 11 25 a 11.08.12 - Nestlé® Céréales s’engage pour soutenir l’agriculture biologique en France

Engagé depuis plus de 15 ans en faveur d’un meilleur petit-déjeuner, NESTLÉ® Céréales France ambitionne de s’approvisionner d’ici 2025 à 100% en France pour son blé complet bio. L’entreprise, qui produit ses céréales de petit-déjeuner biologiques à Rumilly, en Haute-Savoie, lance en novembre une nouvelle initiative pour soutenir deux agriculteurs français de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans leur transition vers l’agriculture biologique.

Conscient des difficultés liées au développement de la filière bio en France, NESTLÉ® Céréales entame une collaboration avec la coopérative OXYANE, et lance un projet de soutien agricole aux côtés de MiiMOSA, leader européen du financement participatif dans le secteur agricole et alimentaire, et l’enseigne INTERMARCHÉ.

Pendant tout le mois de novembre 2021, pour chaque paquet de céréales ou barres NESTLÉ® BIO acheté chez Intermarché, 20 centimes1 seront reversés par NESTLÉ® Céréales à Paul et Martial, deux agriculteurs en conversion vers le BIO et adhérents à la coopérative OXYANE, dont les exploitations sont situées respectivement à 55 et 108 kilomètres de l’usine de NESTLÉ® Céréales en Haute-Savoie.

En donnant de la visibilité aux collectes des deux agriculteurs sur cerealesnestle.miimosa.com, NESTLÉ® Céréales a pour objectif de collecter 20000€, auxquels s’ajouteront les contributions de citoyens. Le montant récolté permettra de financer les projets d’investissement de Paul et Martial dans du matériel de désherbage mécanique, indispensable dans l’agriculture biologique.

SOUTENIR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE EN FRANCE

Selon les derniers chiffres communiqués par l’Agence Bio en 2020, la consommation de produits alimentaires bio des ménages a progressé de 12,2% vs 20192. Dans le même temps, le BIO ne représente que 9,5% des surfaces agricoles utilisées (SAU) en France3 et l’ambition nationale d’atteindre 15% de SAU d’ici 2022 ne sera pas atteint, si l’on en croit les dernières projections du Ministère de l’Agriculture.

Si le BIO et le local sont des attentes de plus en plus fortes de la part des consommateurs, le développement de la filière biologique française présente des freins. La conversion au bio nécessite plusieurs années de préparation, avec des investissements matériels et financiers conséquents, tout en présentant des rendements moins importants et des risques de pertes de récolte plus élevés.

Pour répondre aux attentes environnementales et nutritionnelles des consommateurs, et afin d’accompagner les agriculteurs dans leur conversion au BIO, NESTLÉ® Céréales travaille en partenariat avec la coopérative OXYANE depuis 2021 pour développer sa filière d’approvisionnement en blé complet BIO et local, avec des agriculteurs en région Auvergne-Rhône-Alpes au plus près de l’usine de Rumilly qui produit les gammes de céréales CHOCAPIC® BIO, NESQUIK® BIO, CHEERIOS® BIO et LION® BIO.

« Chez NESTLÉ® Céréales, nous souhaitons soutenir le développement de l’agriculture biologique française. Nous produisons déjà toutes nos céréales BIO, comme CHOCAPIC® BIO ou LION® BIO, en France dans notre usine de Rumilly en Haute-Savoie et travaillons avec un meunier qui est situé à une trentaine de kilomètres en Savoie. Notre ambition aujourd’hui est d’aller plus loin et de développer une filière blé la plus locale possible, en soutenant la conversion BIO d’agriculteurs en région Auvergne-Rhône- Alpes avec Oxyane, notre coopérative partenaire implantée sur ce territoire. Nous savons que la conversion à l’agriculture biologique demande du temps et des investissements non négligeables ce qui constitue une prise de risque pour les agriculteurs. C’est pourquoi nous souhaitons aider financièrement Paul et Martial, dont les exploitations sont situées à une centaine de kilomètres de notre usine, à se convertir à l’agriculture biologique. » explique Pauline Ancian, Responsable RSE/Bio – NESTLÉ® Céréales France

PAUL, AGRICULTEUR À FRANCIN (73) À 55KM DE RUMILLY

Paul est un jeune agriculteur de 28 ans installé depuis 2019 sur une exploitation de 18 hectares qui cultive pour moitié des céréales (blé, orge, sarrasin) et pour moitié des légumes de plein champ (pommes de terre, courgettes, carottes, salades,…).

L’argent récolté par la campagne de financement lui permettra d’investir dans une herse étrille, un outil de désherbage mécanique, alternative aux herbicides.

« J’ai démarré la conversion de mes terres en agriculture biologique il y a plus d’un an. J’ai amorcé cette transition par conviction mais aussi parce que j’avais une forte demande locale de céréales et de légumes Bio. N’utilisant pas de désherbant, je dois utiliser des outils mécaniques respectueux de la terre et des cultures qui ne sont pas utilisés en agriculture conventionnelle. Ce type d’outil est efficace mais coûte cher et est difficile à acheter pour une petite exploitation comme la mienne. »

MARTIAL, AGRICULTEUR À SAINT-QUENTIN-FALLAVIER (38) À 108KM DE RUMILLY

Martial est céréalier en Isère avec son fils Anthony dans une exploitation familiale depuis 6 générations. Il cultive 250 hectares de céréales (blé, orge, maïs, sarrasin …) en conversion Bio.

L’argent récolté par la campagne de financement lui permettra d’investir
dans deux outils de désherbage mécanique, une alternative aux herbicides, lui permettant d’avoir un impact moindre sur l’environnement.

« Nous avons décidé de passer à l’agriculture biologique pour ne plus utiliser de produits phytosanitaires pour le respect de nos sols et des nappes phréatiques. Le bio est un vrai tournant pour notre exploitation car cela implique de travailler sans intrants chimiques, avec des rendements moindres et des investissements dans des nouveaux outils spécifiques et onéreux. Cela implique aussi d’être plus attentif à l’équilibre du sol, de bien respecter la rotation des cultures et de se former régulièrement. C’est un choix risqué. Si mon fils ne m’avait pas rejoint sur l’exploitation, je n’aurais peut-être pas risqué l’aventure. »

Une mécanique engageante pour le consommateur, qui peut soutenir directement via son acte d’achat la conversion à l’agriculture biologique de Paul et Martial. L’opération sera relayée via un site internet spécifique présentant l’opération, https://cerealesnestle. miimosa.com, les réseaux sociaux de NESTLÉ® Céréales et MiiMOSA et un dispositif de visibilité en magasin et drive.

C’est la seconde année consécutive que NESTLÉ® Céréales et MiiMOSA collaborent pour soutenir la transition biologique d’agriculteurs en France. En 2020, un premier projet de financement participatif a permis à du matériel adapté, et à l’achat de semences.

Plus d’informations sur www.cerealesnestle.miimosa.com