L’Union Européenne cherche un nouveau système d’étiquetage alimentaire à mettre en place pour l’ensemble des pays. Parmi les programmes, c’est le Nutri-score qui a le plus la cote mais en vu d’un accord franco-italien, le gouvernement français réfléchit à la possibilité de ne plus soutenir l’étiquette à code de couleur. 

Le Premier ministre italien Mario Draghi et le président français Emmanuel Macron ont pu discuter du sujet du Nutri-score. En effet, les deux hommes ont récemment signé le traité du Quirinale, ce dernier a pour but de renforcer la coopération entre Paris et Rome dans la politique de l’UE.

Le choix du type d’étiquette nutritionnelle devant être obligatoire au niveau de l’UE, cela a creusé un fossé entre l’Italie et la France. D’un côté il y a le système Nutri-Score développé et soutenu par la France et de l’autre la contre-proposition italienne : le Nutrinform.

Le choix de l’Union européenne

1200px Nutri score A.svg  300x163 - France : vers un abandon du Nutri-score ?

Le ministre français de l’Agriculture, Julien Denormandie, s’est récemment ouvert à une révision de la méthodologie Nutri-score. En effet, elle est basée sur des paramètres entraînant des classifications qui ne sont pas toujours conformes aux habitudes alimentaires.

« L’État français ne rendra le Nutri-score obligatoire que lorsque l’UE le fera », a-t-il déclaré lors d’une audition avec la commission des affaires économiques du Parlement français.

La nourriture méditerranéenne pénalisée 

comparaison nutriscore - France : vers un abandon du Nutri-score ?

L’Italie mène la charge contre le Nutri-score. Le pays dénonce un système pénalisant certains des produits de base du régime méditerranéen. Il attribue un score faible aux aliments à haute teneur en énergie, en graisses saturées, ou en grande quantité de sucre ou de sel.

La principale plainte du côté italien concerne l’huile extra vierge. Ce produit essentiel dans le régime méditerranéen, est classé avec la lettre D et la couleur orange.

Par conséquent, le gouvernement italien a décidé de proposer à la Commission Européenne un autre programme, appelé NutrInform. Ce système se base sur un symbole « alimenté par batterie ». Il montre au consommateur la contribution nutritionnelle par rapport à ses besoins quotidiens, ainsi que le style alimentaire correct.

Capture decran 2021 11 29 a 10.35.05 1320x571 - France : vers un abandon du Nutri-score ?

Lire l’article source sur www.euractiv.com

Donnez votre avis sur cette information !