cover octobre 1024x683 - Être ou ne pas être flexitarien ?

De plus en plus de Français s’orientent vers le régime alimentaire flexitarien. Beaucoup le voient comme une solution durable pour lutter contre le réchauffement climatique notamment. 

Zoom sur ce mode de consommation qui fait de plus en plus parler de lui.

Qu’est ce que c’est ?

Le flexitarisme est un régime alimentaire dont la base quotidienne est végétarienne. Mais à la différence du végétarisme et véganisme, ce régime autorise une consommation occasionnelle de viande et de poisson. 

Selon une étude IFOP parue le 20 mai 2021, 24 % de la population française serait flexitarienne. Ce pourcentage se base sur un échantillon de 15 000 personnes interrogées. Ces 24 % avaient à peu près le même profil. La plupart des personnes flexitariennes sont des femmes et des personnes vivant en zones urbaines. La majorité fait partie d’une catégorie socio-professionnelle supérieure et est diplômée au-delà du secondaire.

Pourquoi être flexitarien ? 

50 % des flexitariens interrogés lors de l’étude IFOP déclarent l’être pour des raisons de santé. Mais il y en a également d’autres. Beaucoup le font pour réduire leur consommation de viande et ainsi préserver l’environnement. Il y a aussi un enjeu économique puisque la consommation de viande et de poisson a un coût.

Une solution durable ?

Mais alors est-ce une réelle solution? En réalité ça l’est notamment pour l’environnement. En effet réduire sa consommation de viande permet de limiter son impact environnemental. Moins de pollution, moins de gaz à effet de serre, de déforestation, de gaspillage d’eau et plus encore. 

Le fait de réduire leur consommation à 2 repas par semaine vous permettra d’acheter une viande de meilleure qualité et locale. Vous n’aurez peut-être pas pu vous le permettre avant au vu du coût, mais maintenant que vous achetez moins de viande, vous pouvez mieux investir. 

C’est aussi ça être flexitarien. Consommer moins de viande et de poisson mais en consommer d’une meilleure manière, respectueuse de l’environnement et de notre santé. 

En revanche, si vous vous mettez à ce régime alimentaire, il faudra faire attention à combler votre apport en protéines. Ces dernières surtout contenues dans la viande et le poisson pourront être remplacées par des légumineuses par exemple.

 

29729 les 15 aliments les plus riches en proteines vegetales - Être ou ne pas être flexitarien ?

Un mode de consommation tourné vers l’avenir 

En définitive, être flexitarien est une façon de consommer peu contraignante. Moins compliqué que le végétarisme et encore moins que le végétalisme. C’est une bonne manière de réduire peu à peu sa consommation d’aliments provenant d’animaux. Cela peut également être une façon de se diriger vers d’autres régimes alimentaires comme le végétarisme.


IMG 3205 - Être ou ne pas être flexitarien ?Diplômée d’une licence de langues étrangères appliquées anglais-espagnol avec une spécialisation en médias et communication, Eva est aujourd’hui étudiante en prépa de journalisme afin de continuer ses études dans ce domaine. Curieuse, motivée, dynamique et à l’écoute, n’hésitez pas à aller voir son profil LinkedIn.