La viande fait partie intégrante de notre régime alimentaire. En France, une personne en consomme en moyenne 84,5 kg par an. Si ce chiffre a légèrement baissé 2020, il reste tout de même élevé. 

En effet, nous savons aujourd’hui que la consommation de viande est un désastre pour la planète. Mais pourquoi exactement? Et surtout comment y remédier? 

L’élevage : premier facteur de pollution

L’élevage de bétail nécessite de nombreuses ressources. 

Tout d’abord, les troupeaux ont besoin d’être nourris. Et c’est le soja qui constitue leur nourriture principale. Mais pour le cultiver, il faut un grand nombre de terres agricoles. La viande est donc une conséquence majeure de la déforestation. D’après le WWF, ce sont 2,4 millions d’hectares de forêt qui disparaissent chaque année en Amérique du Sud à cause du soja.

Mais ce n’est pas tout ! L’élevage de viande implique une grande consommation d’eau. Pour donner un exemple, la production d’une viande bovine nécessite environ 50 litres d’eau par kilo de viande.

Enfin, nous pouvons ajouter que l’élevage de bétail est responsable de 14,5 % des gaz à effet de serre. Notamment à cause du coût de la transformation et de la production de bêtes. 

Certains chercheurs et scientifiques estiment qu’il faudrait passer à un régime végétarien ou végétalien pour limiter son impact sur la planète

En Amazonie les terres deviennent inexploitables pendant des decennies - Manger moins de viande pourrait sauver la planète

L’impact des régimes végétariens et végétaliens 

Le Dr Joan de Sabaté, professeur de nutrition à l’école de santé publique de l’université de Loma Linda, a déterminé l’impact de ces régimes alimentaires.

Être végétarien ou végétalien permettrait de réduire de 35 % les gaz à effet de serre. Ces régimes contribuent à la réduction de 28 % de l’utilisation d’eau pour l’agriculture. Enfin, l’occupation des sols nécessaires à la production alimentaire diminuerait de 42 %.

Mais tout le monde n’est pas prêt à changer drastiquement ses habitudes alimentaires et c’est compréhensible !

Alors, qu’elles sont les autres solutions?

Réduire sa consommation de viande : la responsabilité de chacun

Selon une enquête du Réseau Action Climat, environ la moitié des Français a réduit sa consommation de viande ces 3 dernières années. 30% voudraient continuer sur cette voie au cours des 3 prochaines années. Ces chiffres sont plutôt encourageants. 

Afin de réduire leur consommation de viande, les Français optent aujourd’hui pour une meilleure qualité et une provenance locale. Selon l’Ifop, 24 % des Français sont flexitariens, une manière de moins consommer de viande mais mieux !

Enfin, certains scientifiques penchent sur l’adoption du “lundi sans viande”. Ce mouvement venu du Québec nous inciterait à tous faire un geste pour la planète, 1 jour par semaine. 

Bavettes de boeuf chimichurri   Ricardo - Manger moins de viande pourrait sauver la planète

Vous l’aurez compris, réduire sa consommation de viande est un enjeu environnemental. Malgré tout, il serait difficile pour la majorité des Français de totalement enlever cet aliment de leur régime alimentaire. Ce n’est donc pas la solution.

Le mieux serait non pas de la bannir mais plutôt de diminuer son utilisation dans nos plats.  Si chacun réduisait sa consommation, cela ferait une différence pour l’environnement. 

De plus, la planète et votre portefeuille vous en remercieront ! 


IMG 3205 150x150 - Manger moins de viande pourrait sauver la planèteDiplômée d’une licence de langues étrangères appliquées anglais-espagnol avec une spécialisation en médias et communication, Eva est aujourd’hui étudiante en prépa de journalisme afin de continuer ses études dans ce domaine. Curieuse, motivée, dynamique et à l’écoute, n’hésitez pas à aller voir son profil LinkedIn.