Portrait DD Elodie 150x150 - "La végétalisation des assiettes est un enjeu crucial face aux enjeux climatiques"  Delphine Dubois et Elodie GermainDelphine Dubois et Elodie Germain, fondatrices de LES 3 CHOUETTES, pouvez-vous nous présenter votre parcours et votre société ?

LES 3 CHOUETTES, c’est une histoire de famille. L’entreprise est née d’une association entre nous, Delphine et Elodie, deux belles-soeurs passionnées de bonnes choses qui se mangent et soucieuses d’une alimentation à impact positif sur les hommes et la planète.

Delphine : quand j’ai rencontré Elodie, j’étais en poste dans un grand groupe (Procter&Gamble), mais j’avais, ancrée en moi une forte envie d’entreprendre. Je souhaitais créer un projet ex nihilo, dont je maîtriserais les impacts.

Elodie : de mon côté, après avoir été journaliste et auteure d’un livre de cuisine… je cherchais à m’investir à 100% dans ma passion, la food. Mais l’entrepreneuriat, je n’y avais jamais pensé, c’était tellement loin de ma formation ! J’ai saisi la proposition que Delphine m’a tendue.

Delphine : en 2016, l’incubateur de mon école (La Blue Factory de l’ESCP) lance un appel à candidature que nous remportons sur une idée de terrines revisitées, loin des pickles ! Nous quittons le confort de nos jobs respectifs pour créer notre entreprise en partant d’une page blanche et en laissant notre imagination et nos convictions prendre le pas.

Elodie : il y avait quand même un point de départ : le fameux cornichon délocalisé en Inde (à 85%) qui parcourt 7000 KM avant d’atterrir dans nos assiettes, des producteurs laissés sur le carreau par les industriels et 75% des français encore persuadés de consommer du cornichon français. Cet extra-fin qui vient d’extra-loin, c’était pour nous le symbole des dérives de l’agro-alimentaire. Et ça nous a mis en colère.

Delphine et Elodie : LES 3 CHOUETTES était né : proposer les condiments du XXIème siècle, aux antipodes des condiments mondialisés et standardisés… à commencer par une gamme de pickles de légumes bio et français pour sublimer l’excellence maraichère de notre pays.

Aujourd’hui, Les 3 Chouettes, c’est 10 salariés, 5 ateliers partenaires en région qui transforment les légumes du terroir en pickles, mezzés, ketchups et sauces.  C’est 200 tonnes de légumes Bio et Français travaillés et 600.000 bocaux produits en 2022

C’est aussi une 2e marque installée en grande distribution, MAZETTE ! pour démocratiser nos condiments et accompagner la transition alimentaire des français.es vers plus de bio, de local, de végétal.

L3C Caroussel gamme - "La végétalisation des assiettes est un enjeu crucial face aux enjeux climatiques"  Delphine Dubois et Elodie Germain

Selon vous, quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise comme la vôtre ?

La complémentarité !

En amont des 3 Chouettes, nous avons développé des compétences complémentaires.

Ecole de commerce et grand groupe de distribution du côté de Delphine. Ecole de journalisme, reportages pour la télé puis communication à la Mairie de Paris du côté d’Elodie. Cette complémentarité nous confère des rôles bien distincts : Delphine est en charge de la stratégie de distribution en lien avec la responsable commerciale, du suivi de la production et de la partie financière. Elodie chapeaute le développement des nouveaux produits et de la communication.

Cette association complémentaire est l’une des clés de succès de notre entreprise. Et bien sûr, derrière il y a toute une équipe aux talents et personnalités variés.

Respecter son ADN

Les valeurs de l’entreprise sont sa colonne vertébrale et aiguillent la prise de décision. Les 3 Chouettes, c’est une référence à nos 3 engagements :

Le recours à une agriculture BIOLOGIQUE… et FRANÇAISE. Les 3 Chouettes s’inscrit dans une dynamique territoriale. Nous travaillons avec des agriculteurs français et transformons leurs légumes dans des ateliers situés à proximité du bassin de production pour créer des emplois au niveau local.

Mettre du PEP’S dans les assiettes et dans la vie des consommateurs. Notre rôle est de proposer des alternatives positives dans un monde où les enjeux sont nombreux !

Innover !

Car cela nous stimule et nous amuse de bousculer les codes. Être créatifs nous permet de garder le feu sacré ! Et il y a ce chiffre, 60% : la part de l’innovation dans notre chiffre d’affaire.

Il y a de quoi faire : nous intervenons dans une catégorie, celle des condiments, qui n’a pas bougé depuis des dizaines d’années. D’ailleurs, au printemps 2022, c’est le grand lancement d’une innovation de rupture, alternative végétale à la mayonnaise et autres sauces béarnaises & co souvent associées à la malbouffe : sans œuf, ni crème, ni aucun additif, affichant un Nutriscore A. Du jamais vu dans la catégorie !

L’ambition : halte au syndrome de l’imposteur !

Pour cela nous faisons la chasse au cliché des belles-sœurs qui mitonnent en cuisine, une image que l’on nous renvoie souvent. Face à la domination des acteurs historiques, responsables de la standardisation de l’offre et de délocalisations massives, notre ambition est très claire : conquérir, d’ici à 2025, 5 % du marché des condiments.

Quel conseil donneriez-vous à un consommateur pour une meilleure alimentation ?

De la diversité, du plaisir et plus de végétal !

Pour cela nous croyons que le condiment, le sel de l’alimentation a un rôle primordial à jouer.

Ce n’est pas le cornichon ou la moutarde standardisée qui va accompagner le bowl ou le burger veggie, des plats qui deviennent incontournables sur nos tables.

Nos condiments colorés et variés donnent du relief aux assiettes végétales, ils permettent de garder le goût et le plaisir à l’heure où la végétalisation des assiettes est un enjeu crucial face aux enjeux climatiques.

Plus d’informations sur www.les3chouettes.fr

072020 Les3Chouettes 04 scaled - "La végétalisation des assiettes est un enjeu crucial face aux enjeux climatiques"  Delphine Dubois et Elodie Germain

Donnez votre avis sur cette information !