ukraine - Conflit en Ukraine : les aliments dont le prix va augmenter en France

Suite au conflit entre la Russie et l’Ukraine, de nombreuses matières premières vont connaître des pénuries et leurs coûts d’achat, en plus de l’augmentation des tarifs des énergies pour les produire, vont se répercuter fortement sur les produits proposés aux consommateurs dans les rayons de nos supermarchés.

Selon Christiane Lambert, présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) : « Un foyer de quatre personnes dépense en moyenne 549 euros par mois pour se nourrir. Rien que l’inflation, cela rajoute 5,39 euros. Là, avec la crise ukrainienne, il faudra 10 à 12 euros de plus par mois. »

Nous devons, plus que jamais, nous appuyer sur le triptyque « Sobriété – Solidarité – Responsabilité » !

En cette période de crises, il est indispensable d’appliquer de la sobriété dans chaque mode de consommation du quotidien. Pour l’alimentation, il faut manger « moins mais mieux » et éviter les achats uniquement dédiés au plaisir.

Pour la solidarité, il faut que chaque consommation soit associée à une action vertueuse. Dans les rayons des supermarchés, de nombreux produits participent à des missions positives comme la meilleure rémunération de nos agriculteurs. Il faut donc privilégier ces achats qui ont un impact positif pour notre avenir.

Enfin, pour la responsabilité, il est important de ne pas baisser les bras face aux mauvaises nouvelles. Pour chaque achat, nous devons nous demander si celui va dans le bon sens pour l’avenir de mes enfants !