HVE produit ocre 300x300 - Comprendre le HVE : l'engagement haute valeur environnementale

La HVE est une certification qui s’applique à l’ensemble de l’exploitation. L’objectif est d’avoir des pratiques agricoles qui reposent sur la mise en valeur des ressources naturelles et au maintien de la qualité des milieux, mais aussi de renforcer l’autonomie de l’exploitation par ces pratiques mêmes : moins utiliser de produits phytopharmaceutiques, c’est réduire d’autant les factures d’intrants et diminuer la consommation énergétique.

Cette certification incite l’exploitant à modifier ses pratiques selon 4 axes : préserver la biodiversité, réduire la dépendance aux produits phytosanitaires, améliorer la gestion des engrais et la gestionde la ressource e n eau. Un logo et une mention valorisante peuvent être apposés sur les produits, bruts ou transformés, issus des exploitations certifiées de haute valeur environnementale afin de les distinguer auprès des consommateurs.

La progression du nombre d’exploitations certifiées HVE démontre que ce dispositif est un outil adapté et pertinent pour reconnaître l’engagement des agriculteurs dans des pratiques agroécologiques mais également pour répondre aux attentes des citoyens et des consommateurs en matière de durabilité.

Grâce à l’engagement des agriculteurs et des structures qui les accompagnent, le dynamisme de la démarche et son attractivité se confirment dans tous les
territoires et toutes les filières.

La certification HVE comprend 3 niveaux

Ce dispositif donne du temps à l’agriculteur pour adapter ses pratiques, faire des essais, convertir peu à peu son exploitation à l’agroécologie sans mettre en danger la viabilité économique de son exploitation.

Niveau 1 : respect des exigences environnementales de la conditionnalité et réalisation par l’agriculteur d’une évaluation de l’exploitation au regard du référentiel du niveau 2 ou des indicateurs du niveau 3

Niveau 2 : respect d’un référentiel comportant 16 exigences, efficientes pour l’environnement

    • exigence n°1 : disposer des documents localisant les zones à enjeux environnementaux
    • exigence n°2 : identifier les infrastructures agro-écologiques
    • exigence n°3: optimiser la gestion de ces dispositifs en fonction des enjeux environnementaux et agronomiques identifiés sur l’exploitation
    • exigence n°4 : mettre en œuvre en zone Natura 2000 les mesures prévues dans le document d’objectif lorsqu’il existe
    • exigence n°5 : disposer de moyens d’aide à la décision permettant de justifier chaque intervention phytosanitaire
    • exigence n°6 : adhérer à des démarches collectives de protection des plantes
    • exigence n°7 : stocker les engrais et effluents d’élevage de manière à éviter toute fuite vers le milieu naturel
    • exigence n°8 : disposer des valeurs fertilisantes des engrais minéraux et organiques
    • exigence n°9 : disposer d’estimations sur les quantités d’effluents produits sur l’exploitation
    • exigence n°10 : établir chaque année un plan prévisionnel de fumure avec des rendements réalistes pour les cultures de plein champ
    • exigence n°11 : enregistrer les apports de fertilisants par îlot cultural
    • exigence n°12 : comparer le réalisé en termes d’apports et de rendement au plan prévisionnel de fumure
    • exigence n°13 : raisonner l’irrigation des cultures en respectant leurs besoins en eau et en faisant participer au maximum la réserve en eau du sol à l’alimentation des plantes
    • exigence n°14 : évaluer et noter les apports d’eau sur chaque îlot en indiquent les facteurs de déclenchement de l’irrigation
    • exigence n°15 : surveiller le fonctionnement du matériel pour détecter et supprimer rapidement toute fuite ou mauvais réglage
    • exigence n°16 : adhérer à des démarches collectives de gestion de la ressource en eau

Niveau 3 : qualifié de « HVE », est fondé sur des indicateurs de résultats relatifs à la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et de l’irrigation.