Capture decran 2021 11 10 a 15.57.20 - Phenix acquiert MyFoody et s'étend dans trois nouveaux pays pour emmener tous les commerçants vers le zéro déchet alimentaire

En Italie, la start-up Phenix, acquiert MyFoody et s’étend dans trois nouveaux pays pour emmener tous les commerçants vers le zéro déchet alimentaire.

Fondée en 2014 par Jean Moreau, Phenix a déjà sauvé 150 millions de repas de la poubelle grâce à ses solutions tech. Déjà présente en Espagne, au Portugal, en Italie et en Belgique, le champion français de l’anti-gaspi annonce aujourd’hui le rachat d’une start-up italienne ainsi que son déploiement dans trois nouveaux pays : l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Phenix ambitionne une présence dans 10 pays européens dès janvier 2023, avec pour objectif de sauver 450 000 repas par jour, contre 120 000 aujourd’hui.

Rachat de MyFoody en Italie pour consolider le marché européen

Phenix travaille avec plusieurs milliers de commerces alimentaires, parmi lesquels de grandes enseignes européennes comme Intermarché, E.Leclerc, Carrefour, Casino et Système U.

Phenix propose à ses clients plusieurs solutions :

  • Vente des produits en dates courtes sous forme de paniers surprises sur l’application mobile grand public Phenix
  • Un outil tech pour proposer des promotions intelligentes en magasin, grâce à un algorithme qui prend en compte des facteurs comme la météo, la période de l’année ou encore les ventes précédentes
  • Une plateforme B2B pour connecter et digitaliser le don alimentaire entre des professionnels (supermarchés, industriels et producteurs) et plus de 1500 associations caritatives
  • Valorisation animale : la plateforme tech B2B permet également aux commerçants de trouver des récipiendaires animaliers pour les produits qu’ils n’ont pas réussi à vendre ou donner

MyFoody est une application mobile directement connectée au système informatique des supermarchés, à travers laquelle les consommateurs se voient proposer des offres promotionnelles sur des produits en dates courtes, vendus directement en magasin.

Ainsi, MyFoody constitue la cinquième et dernière brique d’une offre de solutions que Phenix va connecter entre elles pour maximiser la lutte anti-gaspillage chez ses commerçants partenaires. Phenix se pose en consolidateur du marché en devenant un acteur multi-solutions, capable de répondre à toutes les formes de gaspillage, dans tous les pays où la start-up est déjà active.

Expansion en Allemagne, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni : parce que le gaspillage n’a pas de frontière

Avec 88 millions de tonnes de nourriture gaspillées chaque année, à elle seule, l’Europe représente 30% du gaspillage dans les pays riches. Cela correspond à 170 millions de tonnes de C02 émises chaque année pour rien. Dans le même temps, 6,7% des Européens reconnaissent éprouver des difficultés pour se nourrir. Ce gaspillage a aussi un coût : 143 milliards d’euros annuels sont dépensés pour produire, transformer, transporter et distribuer de la nourriture qui n’est jamais consommée.

En Europe, le trio de tête des pays qui gaspillent le plus, calculé en volume par habitant, se trouve composé de l’Allemagne, suivi du Royaume-Uni, puis de la France. La Belgique terminant au pied du podium, Phenix sera donc bientôt présente chez le quatuor des pays européens où le gaspillage est le plus important.

« Le rachat de MyFoody va aider Phenix à consolider sa position en France, en Espagne, au Portugal, en Belgique et bien sûr en Italie, en permettant à nos partenaires de réduire encore plus leurs déchets, avec une solution clés-en-mains. Dans le même temps, notre expansion au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Allemagne va nous aider à proposer un accompagnement transnational à de grands acteurs de l’agroalimentaire qui, souvent, opèrent dans plusieurs pays. » explique Jean Moreau, Fondateur & CEO Phenix.

Plus d’informations sur www.wearephenix.com