cropped BioDemain orange - La marque BioDemain poursuit son aide à l’agriculture durable

A l’approche du salon de l’agriculture le 26 février 2022, la marque BioDemain réaffirme ses engagements pour accélérer la transition agricole française. Depuis 2018, l’entreprise sociale lilloise accompagne des agriculteurs français pendant leur conversion à l’agriculture biologique. Une période difficile de 2 à 3 ans qui éprouvent de nombreux producteurs. Grâce à une gamme de produits d’épicerie vendue en magasins bio spécialisés, BioDemain leur assure une rémunération juste qui les aide à aller sereinement au bout de leur conversion biologique.

Les difficultés de la conversion à la bio

Les agriculteurs qui souhaitent passer à la bio doivent attendre 2 à 3 ans pour obtenir le label Bio à partir du moment où ils commencent à suivre le cahier des charges. Cette durée varie en fonction du type de production visée : végétale, annuelle ou pérenne.

Depuis sa création en novembre 2018, la marque BioDemain a développé une large gamme de produits qui aident les agriculteurs français à passer à la bio. Farine, jus de fruits, soupes, miel, lentilles, pois-chiches et même quinoa constituent la gamme disponible en magasins bio spécialisés. Avec ces produits d’épicerie du quotidien, la marque couvre plusieurs filières agricoles.

Elle peut ainsi accompagner un maximum d’agriculteurs désireux de se lancer dans l’agriculture biologique. En termes d’impact, le travail de BioDemain a déjà permis de valoriser 200 tonnes de matières premières, de convertir 3000 hectares en bio, d’accompagner 150 agriculteurs et de reverser plus de 60 000€ de rémunération supplémentaire depuis ses débuts.

L’ensemble de la gamme de ces produits “pas (encore) bio” rémunère les producteurs au prix juste pendant la période difficile de conversion biologique. Pour BioDemain, le prix juste se situe entre celui du conventionnel et celui de la bio. Il couvre tous les surcoûts liés à la conversion, permettant de rétribuer la production des agriculteurs à sa juste valeur. En moyenne, la rémunération versée aux producteurs est 62% plus élevée par rapport à la rémunération prévue sans l’accompagnement de BioDemain.

BioDemain veut ainsi encourager la transition agricole française en soutenant la filière bio à son origine. Selon elle, l’agriculture est tenue de se réinventer pour faire face aux défis de notre siècle. Pourtant, le monde agricole, déjà en difficulté, ne peut porter seul le poids de cette transition. C’est pourquoi elle met toute son expertise au service d’un accompagnement actif de l’agriculture durable. La marque souhaite également impliquer les consommateurs dans cette transition grâce à ses produits faciles à intégrer au quotidien.

A ce jour, la marque orange des produits “pas (encore) bio” est présente dans plus de 300 magasins dans toute la France : Bio C Bon, Naturalia, BBG, So Bio, NaturéO, et Les Nouveaux Robinson. Les produits sont également vendus dans des épiceries en ligne telles que Aurore Market, La Fourche et Good Marché.

Depuis janvier 2022, l’entreprise sociale s’est ouverte à la Belgique pour accompagner des agriculteurs belges en conversion biologique. L’objectif reste inchangé : aider le maximum d’agriculteurs à passer à la bio. Le concept BioDemain est également présent en GMS sous la marque Transition depuis avril 2021.

Plus d’informations sur www.biodemain.shop