pour nourrir demain - 5 raisons essentielles de s'engager Pour nourrir demain

Si vous lisez régulièrement notre média engagé, vous savez que nous avons toujours un coup d’avance sur ce que vit l’industrie agro-alimentaire depuis 2016, tant au niveau du consommateur que de la transformation des entreprises.

Parce que nous sommes des observateurs et des personnes de terrain, nos convictions deviennent toujours des réalités…

Et c’est pour cela que nous avons créé, cette année, la Communauté Pour nourrir demain afin d’influencer des marques alimentaires à se transformer et agir pour rester des acteurs de référence dans les années a venir.

Alors, quelles sont les cinq raisons essentielles de rejoindre la Communauté Pour nourrir demain ?

Pour ne pas disparaitre des rayons des supermarchés !

C’est désormais acquis, le consommateur français ne peux plus rentrer dans les cases traditionnelles d’une étude marketing. Il s’informe, il change, il bouge, il a peur, il innove, il râle, il cherche du sens… et surtout il choisit désormais sa façon de s’alimenter en fonction de son environnement et de ses besoins du quotidien.

Saviez-vous que « C’est qui le patron ?! » avait vendu plus de 150 millions de produits en l’espace de 36 mois. Qui aurait parié sur le succès de cette nouvelle marque alimentaire en 2016 ? Pas de réseaux de distribution, un nom de marque incongru, un logo digne d’un gribouillage du petit neveu mais une mission vertueuse qui touche les consommateurs. Alors c’est qui le patron ? Le consommateur !

Pour ne pas devenir une marque que nos enfants oublient !

Ne soyons pas naifs, nos enfants sont plus informés, plus critiques et plus influenceurs que jamais et cela dans un monde toujours plus difficile pour leur avenir. Alors, ils s’interrogent et agissent pour donner du sens à leurs choix. Ils boudent les publicités, prennent conseil dans leurs réseaux et s’alertent sur les méfaits des produits dans leur cuisine, que ce soit pour leur santé ou pour le respect de la planète.

Saviez-vous que dans une étude récente de Kantar, 75 % des moins de 25 ans annonçaient que les marques alimentaires actuelles ont tellement peu de sens qu’elles sont amenées à disparaître selon eux. Alors souhaitez-vous faire partie des 3 marques sur 4 qu’ils vont oublier ?

Pour ne plus innover, seul, face à son miroir !

Le monde change… il est désormais impératif d’enlever ses oeillères et d’innover avec ses collaborateurs, ses partenaires, ses clients, ses consommateurs… Ne plus regarder son nombril et observer sereinement ce qui marche, ne pas avoir honte de s’inspirer des autres pourvu que ce soit au service de notre intérêt général.

Saviez-vous que c’est un jeune ingénieur de 24 ans nommé Steven Sasson, salarié de la société Eastman Kodak (un leader mondial de la photo à l’époque) qui a inventé le premier appareil photo numérique au monde. Sa proposition a été retoqué car le service innovation et marketing de l’époque était persuadé que « Personne ne voudra jamais regarder des images sur un écran de téléviseur ! ». Vous avez un Kodak chez vous ?

Pour s’unir avec ses « concurrents » afin d’agir !

Nous parlons aujourd’hui d’enjeux majeurs et urgents, fini le mythe du héros justicier solitaire ! Il est urgent désormais d’unir nos forces avec d’autres industriels, entre paires, et même au risque de bousculer les plus conservateurs : avec nos concurrents ! C’est seulement en collaborant ensemble sur les grandes problématiques stratégiques transverses à nos entreprises que nous pourrons aller plus loin et plus vite.

Saviez-vous que Sony et Samsung ont créé, en 2003, la coentreprise S-LCD avec la vision que la complémentarité de leurs expertises leur permettrait de pousser la frontière de la technologie pour le marché des téléviseurs LCD. Cela s’appelle de la coopétition, contraction de deux mots pour le moins antagonistes : la coopération et la compétition.

Pour stopper l’hémorragie des talents !

L’industrie agro-alimentaire française a besoin de talents, d’hommes et de femmes engagés qui pensent encore et toujours que tout est possible et qui ont la possibilité de développer leur entreprise en confiance ! Garder ses talents et en recruter, c’est une question de survie pour une entreprise. Si votre société ne donne pas envie de l’intégrer, dites-vous que le candidat est aussi un consommateur qui n’aura pas envie d’acheter vos produits.

Saviez-vous que des entreprises comme Total connaissent une pénurie de candidat à l’embauche. Une filiale juridique du groupe pétrolier est passé par exemple, en 3 ans, de plusieurs centaines de CV pour un stage à quelques propositions qui se comptent sur les doigts d’une main. Et au final, les candidats restant ne viennent pas à l’entretien car ils ont trouvé une proposition dans des entreprises plus vertes !

Si vous souhaitez ne pas disparaitre des rayons des supermarchés, ne pas devenir une marque que nos enfants oublient, ne plus innover seul face à votre miroir, vous unir avec vos « concurrents » pour agir, et stopper l’hémorragie des talents dans votre société, contactez-nous via le formulaire ci-dessous.


 

Donnez votre avis sur cette information !