IMG 9474 - Interview : Emilie Roso, fondatrice des laits d'amande bio L'Acajou
Emilie Roso, fondatrice des laits d’amande bio l’Acajou, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société ?

Je suis issue d’une formation commerciale. En 2014, j’obtiens un DUT en techniques de commercialisation à Montpellier. L’année suivante, je pars à Bratislava en Slovaquie via le dispositif Erasmus. Je rentre ensuite en France pour valider mon Master à l’IAE de Grenoble où je me spécialise en entrepreneuriat.

L’envie de créer mon entreprise existe depuis toujours. D’ailleurs je crois que c’est de famille. Durant mon stage de fin d’étude, je travaille avec mon frère qui lance sa startup. Cela confirme mon souhait de créer moi aussi ma propre entreprise.

Je suis née dans un petit village près de Montpellier en pleine nature. Mes parents pratiquent le shiatsu et le Do in depuis de nombreuses années. Ils m’inculquent très tôt le goût des produits bruts dans le respect de la nature et des saisons.
Adepte d’un mode de vie sain, j’ai commencé à faire mon lait végétal à la maison. J’ai été fascinée par leurs bienfaits sur ma peau et mon énergie. Déjà connu dans la capitale, je voulais en faire bénéficier les gens de ma région.

En 2018, je crée alors « L’Acajou », entreprise artisanale Montpelliéraine spécialisée dans la fabrication de laits d’amande bio extra-frais.

IMG 9489 - Interview : Emilie Roso, fondatrice des laits d'amande bio L'Acajou

En quoi votre approche de l’alimentation est innovante ? 

L’Acajou garantit des produits d’une teneur en amandes jusqu’à 6 fois supérieure à celles des boissons végétales industrielles.

Ils sont sans sucres ni sel ajoutés, sans additifs ni conservateurs et non pasteurisés pour préserver tous les bienfaits de l’amande.

Les amandes sont revitalisées après avoir trempé pendant 8h dans une eau purifiée et dynamisée. Ce procédé fait de cette boisson un super-aliment, très digeste et à haute teneur nutritionnelle. C’est un véritable trésor de santé riche en antioxydants – vitamines E, B2 et B3 – en phosphore, magnésium, potassium, calcium, fer et zinc.

L’eau utilisée pour la fabrication des laits d’amande « L’Acajou » est pure et légèrement minéralisée. Grâce à une technique de filtration écologique ultra-fine – osmose inversée -, l’eau est purifiée des polluants nuisibles à la santé (chlore, métaux lourds, pesticides, médicaments, etc…). Au contact de roches naturelles, elle est ensuite enrichie et équilibrée en minéraux, hautement assimilables par l’organisme (carbonates de calcium, de magnésium, oligo- éléments).

L’Acajou choisit d’utiliser le verre plutôt que le plastique recyclé parce que le verre est un matériau neutre et inerte, sans risque de migration chimique entre le contenant et le contenu. Il est idéal pour accueillir et conserver les produits alimentaires en toute sécurité. En contact direct avec les aliments, il en préserve les goûts, la qualité et la fraîcheur. Il se recycle à l’infini et permet une utilisation à moindre risque pour la santé et l’environnement.

IMG 9434 2 - Interview : Emilie Roso, fondatrice des laits d'amande bio L'Acajou

Quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise comme la vôtre ?

Le premier facteur clé de succès est la transparence. L’Acajou certifie des produits issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable. Leur composition et leur provenance sont toujours indiquées.

Le deuxième est l’authenticité : chaque lait est réalisé avec le plus grand soin de façon artisanale pour respecter au mieux les produits. Ils sont pressés à froid pour garantir une fraîcheur optimale et conserver tous les bienfaits de l’amande – calcium, magnésium, potassium, zinc, antioxydants. Ils sont rehaussés par la datte Medjool. Aucun sucre ni sel ne sont ajoutés. Pour ne pas dénaturer leur goût unique, L’Acajou utilise une eau osmosée qui est une technique de filtration écologique ultra-fine. Ainsi, toutes les vitamines, les nutriments, et le goût authentique des matières premières sont conservés. Les douceurs ne subissent aucun traitement. 

Enfin, il faut être audacieux. L’audace c’est de créer une startup régionale qui s’insère dans un marché industriel mondial. C’est de proposer en apparence, un produit qui peut sembler similaire, mais qui est en réalité totalement différent, de par sa qualité, sa teneur en amandes, et ses bienfaits nutritionnels. C’est de persuader les consommateurs de choisir mon produit, qui est plus cher et en plus petite quantité.

IMG 9405 - Interview : Emilie Roso, fondatrice des laits d'amande bio L'Acajou

Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire ? 

Ce sont tous ceux qui souhaitent quitter le schéma actuel de l’industrialisation et revenir à nos ancêtres qui produisaient ce qu’ils avaient. Revenir aux produits bruts, naturels et faits maison.

Il devient primordial de favoriser les circuits-court et de revenir à une consommation plus « réfléchie ». En cela, les futurs acteurs sont tous ceux qui se veulent proches de la nature et respectant les saisons. Je pense bien évidemment à tous les agriculteurs locaux mais aussi à tous les nouveaux réseaux de distribution contribuant à ce mouvement : Locavor, La Ruche qui dit oui…

Nous devons renouer avec les produits bruts, avec ce que nous offre la nature en fonction de ses saisons.

« Vous êtes ce que vous mangez », alors mettez un point d’honneur sur ce qui nourrit vos cellules !

IMG 9587 - Interview : Emilie Roso, fondatrice des laits d'amande bio L'Acajou

Plus d’informations sur l’Acajou.

Donnez votre avis sur cette information !