Le confinement et la crise sanitaire nous ont fait prendre conscience de bien des choses. Notre alimentation s’est retrouvée au centre de nos préoccupations. Un grand nombre de Français a souhaité changer ses habitudes alimentaires. 

Le “mieux consommer” a plus que jamais la côte. Zoom sur ses nouvelles habitudes. 

Le bio et les Français 

La consommation de produits bio n’a cessé d’augmenter depuis ces dernières années. En effet, la France est le 3ème marché mondial de bio. Cela est notamment dû au travail des agriculteurs. 12% d’entre eux se sont mis à l’agriculture biologique en France. 

En 2020, le pays a gagné 15% de nouveaux consommateurs de bio, un chiffre en constante augmentation. 43% des Français en consomment régulièrement et 83 % s’y intéressent de manière occasionnelle. 

Le bio reste populaire. Ce mode d’alimentation nécessite en revanche quelques concessions. Par exemple, vous pouvez réduire votre consommation de viande. Cela vous permettra de ne pas trop dépenser ! 

Aujourd’hui de nombreuses alternatives biologiques existent.  Il y en a pour tous les goûts et tous les prix. 

La micro ferme modele agricole pour le 21eme siecle   - Consommer mieux : les nouvelles habitudes des Français

Les circuits courts

Le confinement a donné envie à de nombreux Français de s’approvisionner près de chez eux. 59 % de la population française privilégie le local. 

Marché, approvisionnement direct chez les producteurs, paniers achetés à la ferme. Aujourd’hui, pleins de solutions existent pour consommer local. 

Certes les circuits courts ont un coût supplémentaire mais cet argent sera directement injecté dans l’économie locale et servira à rémunérer de manière juste les agriculteurs. 82 % des Français qui consomment local sont d’ailleurs préoccupés par la rémunération des agriculteurs. 

Les jeunes

Les jeunes accordent une grande importance à leur alimentation. Le bio et le bien-être animal sont au centre de leurs préoccupations. 37 % des 18-24 ans se disent plus concernés par le bien-être animal. 91 % de cette même tranche d’âge sont des consommateurs occasionnels de produits issus des épiceries bios. 

Malgré tout, manger mieux est souvent compliqué pour les jeunes. Tout cela a un coût qu’un étudiant ne peut pas forcément se permettre. Le bio en grande surface est souvent trop cher pour eux. 

Les épiceries vracs peuvent être une bonne solution à cette problématique budgétaire. En effet, vous y trouverez vos produits de bonnes qualité et pourrez acheter les quantités souhaitées. Le vrac n’est d’ailleurs pas nécessairement plus cher !

.jpg - Consommer mieux : les nouvelles habitudes des Français

 

Le Covid-19 a sans nul doute joué un rôle dans ses changements. Mais seront-ils présents dans le temps?

Le “manger mieux” devrait être au centre de nos préoccupations. Non seulement pour notre santé mais aussi pour la préservation de notre écosystème. Car une alimentation saine, juste et durable est autant bonne pour nous que pour notre planète. 


IMG 3205 150x150 - Consommer mieux : les nouvelles habitudes des FrançaisDiplômée d’une licence de langues étrangères appliquées anglais-espagnol avec une spécialisation en médias et communication, Eva est aujourd’hui étudiante en prépa de journalisme afin de continuer ses études dans ce domaine. Curieuse, motivée, dynamique et à l’écoute, n’hésitez pas à aller voir son profil LinkedIn.