Les courses, un stress Français : l’oubli d’un produit comme sa rupture de stock favorisent l’apparition de situations stressantes pour 61% des Français !

La startup italienne Everli, qui fait les grandes courses de ses clients dans leur enseigne préférée et les livre le jour même, s’intéresse dans une nouvelle enquête à la manière imparfaite qu’ont les Français de faire leurs courses. Réalisée par OpinionWay pour Everli, elle révèle que les Français sont nombreux à oublier des produits lors de leurs courses, avec en tête les produits d’entretien et d’hygiène, et que ces oublis impactent leur niveau de stress. Certains sont même prêts à mentir pour ne pas générer de situations conflictuelles ou de reproches au sein du foyer au retour des courses !

85% des Français oublient des produits lorsqu’ils font leurs courses. Cela arrive régulièrement à :

  • 49% des moins de 35 ans contre 20% des plus de 50 ans
  • 40% des foyer de 4 personnes contre 24% des personnes vivant seules

La liste de courses : une habitude pour 89% des Français

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus sont plus assidues dans la réalisation d’une liste que les 18-24 ans (46% contre 33% parmi les 18-24 ans)
  • 70% des personnes qui dressent des listes utilisent encore le papier

Top 3 des produits les plus oubliés :

  •  Les produits d’entretien ménagers à 12%
  • Les produits d’hygiène à 11%
  • Les produits laitiers et les assaisonnements ex aequo à 5%

L’oubli est source de stress :

  • 23% des Français se sentent coupables à la suite d’un oubli
  • 14% estiment que cela peut créer des tensions au sein de leur foyer
  • 17% tentent de déguiser l’oubli en pénurie fictive

Remplacer un produit en rupture de stock, un choix difficile :

  • 54% des Français passent de longs moments à hésiter entre le remplacement ou ne rien prendre
  • 27% relatent qu’il leur arrive de ne rien prendre et de se le voir reprocher ensuite
  • 30% renoncent à toute forme d’autonomie et appellent les autres membres de la famille pour savoir ce qu’ils doivent faire

Le détail de l’étude sur www.dropbox.com