Actualité agro-alimentaire

Le vrai praliné à l’ancienne par Cavaletti Paris

Capture d’écran 2019 12 10 à 09.38.09 - Le vrai praliné à l’ancienne par Cavaletti Paris

Cavaletti Paris, c’est une nouvelle marque, fondée par Sophie Basselier, pour remettre au goût du jour le vrai praliné à l’ancienne.

La touche Cavaletti, c’est la différence entre le bon et le très bon, entre la satisfaction et la perfection.

Cavaletti Paris est né, cavaletti du nom de ces petites barres d’obstacles qui permettent d’entraîner le cheval, un clin d’œil au monde équestre que Sophie n’a jamais quitté.

Parce que la forme et le goût vont ensemble, Sophie a conçu un praliné parfait, raffiné et craquant, qui sublime les arômes des fruits secs torréfiés et de chocolat fin.

Une forme en apparence simple, mais en réalité d’une technicité marquée. Le challenge est grand car le praliné est fragile et difficile à travailler en barre très fine, il se casse facilement.

Et c’est parce que c’est difficile que Sophie s’amuse ! Quand on est cavalière émérite et pâtissière passionnée, on sait sauter les obstacles et trouver des solutions.

Qu’elle fut inventée par le Duc de Praslin et son chef Clément Lassagne, ou par le Maréchal Duplessis et son cuisinier Pralin, peu importe finalement, puisque depuis 1680 la prasline est devenu officiellement le praliné et régale les gourmets.

cavaletti 01 - Le vrai praliné à l’ancienne par Cavaletti Paris

Et aujourd’hui Cavaletti Paris travaille ce praliné dans le respect des méthodes artisanales françaises. A partir des plus belles matières premières, amandes et noisettes sourcées avec soin, le praliné est réalisé chaque jour dans le laboratoire parisien.

Les recettes sont toutes élaborées avec moins de sucre et plus de fruits secs que les recettes traditionnelles, afin de donner cette émotion puissante de craquant et de fondant. Du pralin jusqu’à la barre, Sophie façonne elle-même chaque cavaletti.

Elle retrouve le plaisir de travailler le geste juste, et le bonheur de contempler cette magie de la métamorphose de la matière brute. Avant d’être dégustés, les cavaletti sont enrobés de chocolat et “gravés” selon le parfum. Le luxe est dans le détail, et Sophie aime cette élégance gourmande.

« Mon bonheur, c’est d’avoir troqué mon costume de financière pour un tablier de pâtissière ! Afin de remettre au goût du jour le praliné traditionnel, je sélectionne les plus belles matières premières, biologiques, responsables et bien sourcées, et je créé des accords gourmands avec plus de fruits secs torréfiés et moins de sucre, c’est bien meilleur ! » explique Sophie Basselier

Plus d’informations auprès de sophie@cavalettiparis.com


A propos de Sophie Basselier

Sophie Basselier met ce qu’elle est dans ce qu’elle fait. La gourmandise en héritage, sa famille avait fondé en 1846 la maison de chocolats Jacquin. Son goût pour l’effort et la persévérance, cavalière émérite passionnée par le saut d’obstacles. Son sens de la précision, ayant commencé une carrière dans la finance après un master à l’Université Paris-Dauphine. Et puis un jour cette évidence, reprendre des études de pâtisserie chez Ferrandi, travailler avec Dominique Costa à l’hôtel Peninsula Paris, et lancer sa propre maison pour remettre au goût du jour le praliné à l’ancienne.

cavaletti 02 - Le vrai praliné à l’ancienne par Cavaletti Paris

Donnez votre avis sur cette information !