DSC 9268 150x150 - Interview de Stéphanie de Turckheim, cofondatrice de l'Atelier second lifeStéphanie de Turckheim, cofondatrice de l’Atelier second life, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société ?

Cuisinière, auteur et consultante en création et innovation culinaire, j’aime travailler les produits frais et de saison, jouer avec les textures, les saveurs. Je privilégie les circuits courts et suis très attirée par toutes les nouveautés anti-gaspi, zéro déchet et économie circulaire.Souvent on a tendance à rechercher l’incroyable alors qu’il n’y a rien de mieux qu’un plat simple avec de bons produits et bien maîtrisé.

L’année passée, nous avons créé l’Atelier second life avec Enguerran et Maria. L’idée est de récupérer la drêche, le malt restant après le brassage de la bière et de l’utiliser pour une recette simple, bonne et pour tous.

La drêche est riche en fibres, riche en protéines et a une saveur de céréales grillées. Aussi est née une gamme de crackers à base de sel de Guérande et une gamme de crackers au romarin de Provence.

Nous sommes en certification bio et avons joué le jeu à 100%, le paquet est compostable, minimum d’impacts carbone et 1% de notre chiffre d’affaires est reversé à l’association 1% pour la planète. Aujourd’hui, nos crackers sont principalement vendus dans les Biocoop parisiennes.

 

Sachet Romarin de Provence ombre 247x300 - Interview de Stéphanie de Turckheim, cofondatrice de l'Atelier second life

Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire en France ?

Les futurs acteurs de l’innovation sont, je pense, toutes les nouvelles entreprises qui militent et produisent pour manger vrai, sain et durable.

Retrouver des produits vrais, bons avec du goût et de la texture. Des produits bio, de saison, sans colorants ni additifs. Des produits qui soient bons pour la santé et l’environnement. C’est produire une alimentation respectueuse de l’environnement, écologique et aussi éthique tout au long du process de fabrication et de commercialisation. Ne plus rien laisser au hasard : le packaging, la fabrication, la commercialisation, la distribution…

Quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise comme la vôtre ?

Nous commençons mais les facteurs de réussite pour nous sont la réactivité et l’organisation.

Récupérer, sans perdre de temps, la matière première et pouvoir la transformer au plus vite sans beaucoup de manipulations.

Proposer régulièrement de nouvelles recettes, avec peu d’ingrédients, mais toujours des ingrédients de qualité, bio et produits en France.

Enfin, une bonne entente entre nous pour avancer vite et bien!

Quels conseils donneriez-vous aux consommateurs français pour leur alimentation ?

Je conseillerai d’être cohérent, de respecter les saisons, d’acheter des produits régionaux et/ou de fabrication française, de privilégier les circuits courts, de privilégier les marques respectueuses de l’environnement, de consommer peut-être moins mais mieux mais surtout aussi d’éviter le gaspillage, de lire les étiquettes et de regarder les conditions de fabrication.

Plus d’informations sur www.ateliersecondlife.com

Sachet Sel de GuA©rande ombre 247x300 - Interview de Stéphanie de Turckheim, cofondatrice de l'Atelier second life

119058347 106881744491981 5933227995874530645 o 300x300 - Interview de Stéphanie de Turckheim, cofondatrice de l'Atelier second life

Photo @edgarKaiser

 

Donnez votre avis sur cette information !