Anthony Golfetto, co-fondateur de Supernuts, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société ?

Mathieu Oddoux et moi, 31 et 32 ans, sommes issus d’école de commerce. On s’est rencontré dans le cadre du travail, tous les deux salariés mais avec l’envie d’entreprendre et c’est comme ça que l’aventure Supernuts a démarré.

Nous rajoutons à tout type de noix (arachides, noix de cajou, amandes, macadamia…) des assaisonnements naturels, sans ajout de matière grasse et avec moins de sel dans tout le processus artisanal que nous avons mis sur pied.

Nous sommes distribués en GMS (grande et moyenne surface) sur la région Ile-de-France dans des enseignes comme Monoprix, Franprix et Carrefour Hypermarchés principalement.

Capture d’écran 2018 11 05 à 17.27.24 - Interview de Anthony Golfetto, co-fondateur de Supernuts

Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire en France ?

L’innovation se retrouve principalement au niveau des jeunes startup de l’agro-alimentaire, qui n’hésitent pas à bouleverser les codes et même à s’attaquer à des marchés ambitieux malgré des oligopoles qui utilisent les barrières à l’entrée comme mécanismes de défense.

L’avantage d’une start-up est de pouvoir lancer des innovations et réagir à la réponse du marché en quelques semaines, contrairement aux multinationales qui mettent plusieurs mois voir année pour lancer une inno.

Quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise comme la vôtre ?

Nous avons basé notre stratégie sur le produit comme unique facteur clé de succès. Bien sûr nous travaillons notre marketing, nous commençons à nous intéresser à notre communication, mais nous sommes intimement persuadés que seul un produit de qualité va nous permettre de continuer de grossir et de convaincre nos consommateurs.

Avoir la maîtrise de notre outil de production est un grand atout également, ce qui nous a permis de choisir un positionnement prix relativement bas par rapport à nos concurrents directs. (le sachet de 90g de cacahuètes au piment d’Espelette est à moins de 2€ pour le consommateur final)

A titre personnel, quelle autre innovation alimentaire auriez-vous aimé inventer ?

Des cacahuètes sans allergènes cela m’aiderait à toucher encore plus de personnes, je sais que les laboratoires y travaillent j’aimerai pouvoir les aider 😉 Sinon, le coca zéro, je trouve que c’est la meilleure innovation de coca, j’aurais aimé être celui qui en a eu l’idée.

Plus d’informations sur www.supernuts.fr

Capture d’écran 2018 11 05 à 17.27.42 - Interview de Anthony Golfetto, co-fondateur de Supernuts

 

Donnez votre avis sur cette information !