B9713524974Z.1 20171017145348 000GALA03BHD.1 0 1024x576 - Via Lacta, la 1ère gamme de lait écoresponsable et sans OGM
La coopérative Prospérité Fermière Ingredia, basée à Arras et regroupant 1 500 éleveurs, produit plus de 410 millions de litres de lait par an, répartis en lait de consommation (pour 10 %) et en ingrédients (pour 90 %) tels que les poudres de lait, les bioactifs, utilisés par exemple dans les secteurs de la santé et du sport.

Grâce à une collecte différenciée, la coopérative permet de garantir une production de lait sans OGM et majoritairement à l’herbe avec 100 adhérents éleveur engagés dans cette démarche nommée Via Lacta, pour une collecte de 30 millions de litres de lait par an.

Une stratégie RSE de l’entreprise au produit

Le groupe s’est engagé, dès 2015, dans une démarche RSE baptisée VIA LACTA et reposant sur trois piliers :

  • Une qualité nutritionnelle du lait, avec une équipe de R&D de 40 personnes dédiées aux fonctionnalités du lait
  • Un développement local, avec des aides financières pour l’installation des jeunes agriculteurs, des dons de lait aux restos du cœur (280000 L en 2016), etc
  • Une production durable de lait à tous les maillons de la chaîne, avec par exemple une collecte du lait en semi-remorque pour une réduction CO2 équivalente à 150 000 km/an.

Dans cette optique Prospérité Fermière Ingredia a été la première à lancer le 1er lait à l’herbe et sans OGM en avril 2017, avec un cahier des charges co-construit avec les éleveurs :

  • Une alimentation garantie sans OGM, avec des alternatives plus locales d’alimentation comme la féverole ou la luzerne ;
  • Un espace minimal de pâturage de 15 ares par animal, accessible au moins 170 jours par an ;
  • Le respect du bien-être des animaux, élevés sur paille en hiver, assurant une meilleure qualité sanitaire des bâtiments ;
  • Une garantie d’un revenu juste avec un prix minimum de 300 €/1000L toute l’année, quelles que soient les fluctuations des cours des marchés du lait + une prime de 15 €/1000 L de lait.

Une stratégie commune avec le WWF France

Partenaires pour trois ans sur la démarche RSE Via Lacta lancée par Prospérité Fermière Ingredia, la coopérative et le WWF France détaillent leur feuille de route commune. Ils partagent la même vision d’une stratégie économique durable, associant responsabilité sociétale et respect de l’environnement.

« Nous nous engageons à réduire la consommation de soja importé de 65 % au sein des fermes engagées dans notre démarche Via Lacta en trouvant des alternatives protéiques », explique Samuel Bar, Président de la Prospérité Fermière.

Pour cela, le groupe souhaite incorporer 150 T de fèveroles toastées dans les rations d’ici 2018, toutes issues d’un approvisionnement local. A horizon 2020, leur objectif est de réduire de 90 % la consommation de soja.

Pour cela, Prospérité Fermière Ingredia finance des projets de toastage de la féverole avec les acteurs locaux agricoles. Le baisse de l’importation du soja, permettra entre autres de tendre vers les objectifs dans lesquels s’est engagée la France à la COP 21 : une réduction de 40 % de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 1990.

Cet engagement va plus loin, « nous souhaitons maintenir au minimum 750 ha de prairies, ce qui équivaut au stockage de 52 500 T éq CO2 », ajoute Samuel Bar. Un enjeu important car chaque hectare de prairie stocke 70 T de carbone, soit autant qu’un hectare de forêt, or, 30 % des prairies permanentes ont disparu en France depuis 1970. Un des principaux outils dont dispose la coopérative pour atteindre ces objectifs est cette démarche lancée avec son lait à l’herbe et sans OGM Via Lacta.

100 éleveurs de la région sont engagés dans cette démarche innovante depuis avril 2017.

« C’est la première à associer absence d’OGM, bien-être animal, surface minimale de pâturage et rémunération garantie de l’agriculteur », précise Samuel Bar.

Plus d’informations sur www.ingredia.fr

Source photo :LA VOIX.

Donnez votre avis sur cette information !