martine 2225 150x150 - Interview de Michel Pikhanov, Sales & Marketing Director de Miel MartineMichel Pikhanov, Sales & Marketing Director de Miel Martine, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société actuelle ?

Passionné par la nature et le développement durable, j’ai été partner dans la société BioApply pionnière des alternatives biodégradables aux plastiques traditionnels et des solutions au tri des déchets organiques. J’ai ensuite rejoint une start-up dans les recettes bio et gourmandes.

Le miel conciliait l’univers du développement durable et celui de l’alimentation saine et gourmande. C’est donc tout naturellement que j’ai rejoint le projet de la miellerie que je développe depuis 2 ans et demi.

Miel Martine est aujourd’hui une marque de miel reconnue à fois pour la qualité de son miel de Provence travaillant avec des chefs étoilés, mais également pour son engagement durable grâce à une traçabilité unique de ses miels par un organisme indépendant via une blockchain.

Il suffit de scanner le QR code figurant sur le pot et vous pouvez connaître le lieu de récolte, l’extraction, la mise en pot, la distribution et même accéder à l’analyse pollinique. Une vraie première sur le marché du miel offrant une transparence totale aux consommateurs.

Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire en France ?

Je pense qui il s’agira d’entreprises qui seront capables de proposer un produit régional de grande qualité à un prix juste dont ou pourra connaître la provenance avec un maximum de transparence, tout en ayant un minimum d’emballage. C’est déjà souvent le cas pour les produits frais, mais je pense que cela va s’étendre à d’autres gammes.

Quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise agro-alimentaire pour répondre aux besoins des nouveaux consommateurs ?

Les facteurs de réussite résident dans la capacité d’anticiper les attentes des consommateurs et de répondre aux besoins de demain.

C’est aussi savoir prendre des risques et bouleverser le marché en proposant aux consommateurs une solution dont il n’a pas encore complètement défini le besoin.
Il faut devenir accessible même lorsqu’on développe un produit régional, qui permette d’être vendu partout en France. Et aussi grâce par exemple à la blockchain, dont l’aspect numérique permet d’être compréhensible par tous.

C’est un gap à franchir pour prouver une qualité et rassurer le consommateur.

A titre personnel, quelle autre innovation alimentaire auriez-vous aimé inventer ?

Il y a tellement de projets novateurs qui se mettent en place.

Récemment j’ai découvert un potager autonome d’appartement fabriqué en France avec des matériaux compostables qui permet même sans lumière naturelle à chacun de cultiver des légumes frais chez soi. J’aurais beaucoup aimé développer ce concept !

Plus d’informations sur www.mielmartine.fr