En ces temps de crises, de (trop) nombreux contacts privilégiés dans l’industrie agro-alimentaire nous expriment leur désarroi face à des stratégies dignes du siècle passé.

C’est un retour aux années 80 avec l’arrêt brusque des stratégies d’innovation, la volonté de se focaliser uniquement sur les produits qui fonctionnent économiquement, la remise en place de hiérarchies incohérentes et surtout la provocation indirecte de la fuite des talents…

Comme beaucoup d’autres secteurs d’activité, celui de l’alimentation fait fausse route en se repliant sur lui même et en croyant que le monde redeviendra « comme avant ».

C’est au contraire, le moment de sortir de sa zone de confort afin de faire face à de nombreux défis qui sont surtout des promesses de développement et de business entre autres.

Intrepreunariat, innovation, recrutement de jeunes talents, création de nouvelles marques, adoption forte au digital,… nombreux sont les chantiers qui permettront aux acteurs de l’agro-alimentaire de devenir les leaders de demain, laissant ceux trop timorés décliner lentement.

« Un bateau dans un port est en sécurité, mais ce n’est pas pour cela qu’il a été construit », ce dicton résume parfaitement l’état d’esprit qu’il faut désormais intégrer à sa stratégie de développement et insuffler à ses collaborateurs afin de d’affronter les aléas à venir et les transformer en opportunités de développement.

Vous souhaitez échanger sur ces sujets, contactez-nous !

Donnez votre avis sur cette information !