De nombreuses sociétés jouent, depuis quelques années, la carte du tout protéine végétale afin de produire des nouveaux aliments de grande consommation sans la moindre protéine animale.
Au delà de la nécessité de limiter l’élevage animale, source importante de pollution, ce mouvement de fond permet de développer une alimentation plus saine en phase avec les attentes des nouvelles générations de consommateurs.
La grande force de ces innovations est d’adapter les recettes afin d’obtenir des aliments qui ont l’aspect visuel et le goût de leur produit d’origine : mayonnaise, filet de poulet, lait, fromage, steack,…
Bill Gates, fondateur de Microsoft, a investit dans la start-up américaine Beyond Meat après avoir dégusté des filets de poulet grillé Beyond Chicken (entièrement conçu à partir de protéines végétales) et ne pas avoir fait la différence avec du vrai poulet !
A lire :
Les protéines végétales sont l’avenir de l’industrie agro-alimentaire
Les sociétés qui vont révolutionner (ou pas) l’alimentation humaine