AAEAAQAAAAAAAAl1AAAAJGZjOGM3ZGY3LTM0ZGMtNDA1Zi05YzVjLWVlYWNmYThkNjAyZA 150x150 - Interview Julia Berdugo, Co-fondatrice de Gryo BarsJulia Berdugo, Co-fondatrice de Gryo Bars, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société ?

Issue d’une famille de serials entrepreneurs, j’étais toute jeune déjà très créative, pleine d’idées pour améliorer le monde.

Mais c’est vraiment en tombant sur un article portant sur l’intérêt de manger des insectes et aussi le désir de créer quelque chose avec ma cousine que j’ai franchi le pas.

Après mes études à Sciences Po Strasbourg en finance et un passage par Danone & la start-up de mon frère, j’étais lancée.

Mosaique site internet - Interview Julia Berdugo, Co-fondatrice de Gryo Bars
Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire en France ?

Les start-up sont les acteurs de l’innovation alimentaire, les vraies, les innovations de rupture.

Les grands groupes ont un code à respecter, et le besoin de maîtriser le risque c’est leur ADN.

Ils innoveront certes mais derrière les traces de start-up qui auront débroussaillé le chemin et le marché, sans doute même en les rachetant…

Cela étant, les start-up ont besoin d’un contexte, d’un eco-système, d’un cadre propice à la création et l’innovation pour exister et subsister.

Ce ne sont pas des acteurs seuls contre tous mais les acteurs d’une scène de théâtre où un réalisateur, un régisseur, un scénariste, un public sont nécessaires…

Dans le cas présent, sans cadre légal approprié, sans accompagnement, sans financement sans un esprit entrepreneurial collectif, le terrain sera d’autant plus difficile à franchir.

Quels sont les facteurs clés de réussite d’une jeune entreprise comme la vôtre ?

Justement, en parlant de facteurs, le cadre légal est le premier intervenant.

Si votre innovation est illégale, il vous faudra beaucoup de temps, et d’avocats pour atteindre un résultat incertain.
Courage ! Dans notre cas, les insectes sont tout bonnement illégales à la vente en Union Européenne.

On espère voir un assouplissement d’ici 2018, mais attention les Etats pourront toujours être plus sévère que le règlement européen.

Mais nous avons besoin aussi de conseils ! Quel temps nous avons pu perdre à avancer dans une mauvaise direction…

Et aussi… du financement.

En l’occurrence la France est excellente pour aider les petites entreprises, mais encore à la traîne quand il s’agit d’accompagner les étapes d’après (on parle de levées de plus de 10 millions d’euro).

Quant à l’esprit entrepreneurial collectif… j’entends ici celui des gens… On a bien besoin d’une équipe !

A part votre start-up, quelle innovation alimentaire auriez-vous aimé inventer ?

J’ai pensé à un moment mettre en place un module de petits plats salés destinés aux clients des cinémas.

Plus d’informations www.gryo-bars.com