0 1 150x150 - Interview de Thomas Poylo, co-fondateur de BABBAGIGIThomas Poylo, co-fondateur de Babba Gigi, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société ?

Après avoir fraichement terminé mes études à Neoma Business School, j’ai eu la chance de rentrer chez Nestlé en France et d’y travailler pendant plus de 10 ans. J’ai eu différentes responsabilités plutôt Marketing au sein de la Division Culinaires. J’ai ensuite vécu une formidable expérience d’expatriation en Espagne mais j’avais aussi depuis longtemps le goût de l’entrepreneuriat. J’ai donc décidé de quitter le nid pour me lancer dans cette nouvelle aventure.

J’ai co-fondé BABBAGIGI avec l’envie de démocratiser la Noix tigrée, ce “super-aliment” que nous avons découvert en Espagne.

Fruit du Souchet, on a retrouvé la trace de cette pépite dans des tombeaux égyptiens datant de plus de 2.000 ans avant J.C ! Elle était alors sacrée et appréciée pour son goût, proche de l’amande, et pour ses grandes vertus médicinales.

Elle est consommée aujourd’hui en Espagne sous forme d’une boisson gourmande appelée Horchata de Chufa. Mes enfants et ma femme en raffolaient ! Mais c’est une boisson sucrée et consommée l’été à l’heure du gouter.

Nous voulions pivoter et créer un nouveau lait végétal, plus sain et léger, pour l’usage principal du petit déjeuner en remplacement des laits d’origine animale.

C’est une catégorie en plein boom et avec un énorme potentiel (seulement 20% de foyers consommateurs aujourd’hui).

De là est donc né BABBAGIGI, avec la Noix tigrée comme colonne vertébrale.

A côté des laits d’amande, de soja ou d’avoine, notre 1e recette est un produit unique aux accents méditerranéens : Bon, BIO, Vegan, sans aucun allergène, sans sucres ajoutées et avec de « bons » acides gras, elle est aussi bonne en accompagnement de céréales qu’avec votre café ou chocolat du matin !

En quoi votre approche de l’alimentation est innovante ?

Je pense que l’innovation n’est pas seulement rupturiste comme on l’entend souvent, et c’est encore plus vrai quand on parle d’alimentation. C’est aussi de nouveaux usages ou la découverte de nouveaux aliments et de nouvelles saveurs. C’est ce que nous proposons. Ré-offrir de la diversité, du choix et de la qualité aux consommateurs après des années de standardisation, c’est aussi ça innover aujourd’hui dans l’alimentaire !

Quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise comme la vôtre ?

 En premier lieu la visibilité, et cela passe donc d’abord par monter rapidement en distribution.

En parallèle, faire de la pédagogie pour installer notre marque et ce nouveau super-aliment au sein de la catégorie.

Enfin la dernière barrière, et pas des moindres, c’est l’acceptation des consommateurs et in fine notre capacité à s’ancrer dans leurs habitudes. Pour le moment nous avons des 1e retours très positifs donc on a bon espoir !  Mais on est conscient que le défi est de taille, d’autant plus qu’on fait face à la concurrence de grands groupes avec des marques très fortes et des budgets contre lesquels on ne peut pas lutter.

Il faut donc être agile, audacieux et inventif !

Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire ?

Certainement des petites entreprises comme la nôtre avec des modèles plus flexibles que les grands groupes.

Je trouve que c’est très positif, aussi bien pour le consommateur que pour le marché car cette forme de « contre-pouvoir » pousse les plus grands à s’adapter et à ne pas rester dans leur tour d’ivoire. Sur le modèle des startups, les « Goliath » se structurent aussi très vite autour de process d’innovation ouverte plus flexible, à l’image de l’intrapreneuriat. Le futur est là aussi.

Finalement, c’est le consommateur qui doit être satisfait donc je trouve que la démarche globale est bonne. Les grands groupes le savent, ils se doivent aussi de repenser leur modèle, avec plus de responsabilité sociale et environnementale. On doit tous porter ce projet commun et c’est ce qui nous anime au quotidien : proposer une alimentation de qualité, plus transparente et plus respectueuse de la planète et de notre capital santé.

PackVerde F2 - Interview de Thomas Poylo, co-fondateur de BABBAGIGI

Plus d’informations sur www.babbagigi.com

Facebook

Instagram