Nicolas Bonnetot  001 1882 300x200 - Interview de Nicolas Bonnetot, directeur Alimentaire et Beauté chez Monoprix

Nicolas Bonnetot, directeur Alimentaire et Beauté chez Monoprix, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société ?

Après l’obtention de mon diplôme d’ingénieur des industries alimentaires (ENSAIA), j’ai débuté ma carrière chez Moët & Chandon, puis par un VIE au Canada.

J’ai ensuite rejoint Carrefour il y a 20 ans où j’ai exercé de nombreuses fonctions en France et en Belgique, principalement au niveau du category management alimentaire.

J’ai notamment dirigé Rob, la filiale « Gourmet » de Carrefour en Belgique (« la Grande Epicerie » bruxelloise) ainsi que la marque distributeur et les produits Frais de Carrefour en Belgique. Depuis 2017, j’occupe le poste de directeur Alimentaire et Beauté chez Monoprix.

Leader omnicanal du commerce de centre-ville, Monoprix est présent dans plus de 250 villes en France à travers 3 formats d’enseigne (Monoprix, monop’ et Naturalia). Monoprix opère environ 800 magasins, compte 21 000 collaborateurs et a réalisé, en 2017, 5 milliards d’euros d’activités. Depuis l’ouverture de son 1ermagasin en 1932, Monoprix n’a jamais changé de modèle : rendre le beau et le bon accessibles à tous, en centre-ville.

Gourmande, inventive, à l’écoute des tendances, l’offre alimentaire Monoprix cultive la curiosité de ses clients. Au sein des bureaux d’achat, des sélectionneurs et des experts, passionnés et portés par l’amour du produit et de la qualité, renouvellent régulièrement l’assortiment afin de proposer une offre à la fois étendue et originale qui satisfait toutes les envies.

Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire en France ?

Aujourd’hui, le secteur de l’alimentation est en pleine mutation avec l’apparition de start-up qui allient nouvelles technologies, intelligence artificielle et agriculture pour répondre à de nombreux enjeux comme la réduction de l’empreinte environnementale, la lutte contre le réchauffement climatique ou encore le dialogue entre toutes les parties prenantes.

En réalité, les acteurs du secteur alimentaire sont multiples (fournisseurs, distributeurs, agriculteurs, start-up, etc.).

Monoprix entretient de bonnes relations avec chacun d’entre eux dans l’objectif de développer une agriculture plus respectueuse de l’environnement, promouvoir une alimentation saine et sûre et cultiver des produits qui ont du goût.

Quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise comme la vôtre ?

La force de l’offre alimentaire de Monoprix repose sur plusieurs piliers qui en font son succès :

  • Une offre étendue de marques propres emblématiques (Monoprix, Monoprix Bio, Monoprix Gourmet…) dans lesquelles nos clients se reconnaissent et qui répondent à leurs attentes
  • Une sélection de produits différenciante pour être toujours à la pointe des habitudes de consommation (ex : des produits bio, locaux, vegan, sans gluten qui respectent le bien-être animal)
  • Des exclusivités Monoprix, comme le lancement du cocktail Spritz d’Apérol, devenu ensuite un véritable phénomène de société

Au-delà de l’offre diversifiée que propose Monoprix pour répondre aux attentes de ses clients, le succès repose également sur une promesse : mangeons mieux pour de bon !

Cela se concrétise par une stratégie de « choice editing », c’est-à-dire des partis-pris alimentaires forts tels que le retrait définitif des œufs de poules élevées en cage des rayons toutes marques confondues en avril 2016, la commercialisation de bananes 100% bio et équitables ou encore le lancement du lait co-brandé Monoprix / « C’est Qui Le Patron ?! » en 2018.

À titre personnel, quelle innovation alimentaire auriez-vous aimé inventer ?

Le processus alimentaire « roi » reste pour moi la fermentation, décrit par Lavoisier au XVIIème siècle, mais qui remonte à plusieurs millénaires en Mésopotamie et en Egypte.

Il permet la conservation, l’enrichissement en arôme, le goût, la texture et joue un rôle primordial au niveau de la santé.

On lui doit notamment le pain, le vin, le fromage et les produits laitiers, le chocolat, la bière… des aliments simples qui peuvent devenir très raffinés, véritables socles de notre patrimoine gastronomique et bons pour notre organisme !

Au-delà de telle ou telle innovation alimentaire, ce qui m’anime au quotidien c’est de travailler avec l’ensemble des équipes et des producteurs pour proposer des produits de qualité, à un prix équitable et respectueux de l’environnement et de la santé des consommateurs. Ce travail de sélectionneur, qui est le savoir-faire reconnu de Monoprix, est passionnant !

Plus d’informations sur www.monoprix.fr