0 150x150 - Interview de Eugénie Girardeau, co-fondatrice de Max de GénieEugénie Girardeau, co-fondatrice de Max de Génie, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société ?

Max de Génie est né de l’association de Maxime Soulier et moi-même. Nous sommes 2 grands gourmands, passionnés de sport, de cuisine et de nutrition. Sensibilisés à l’impact néfaste du sucre sur notre santé, et pourtant grands amateurs de pâtisseries, nous avons souhaité apporter des alternatives plus saines pour permettent à tous de se faire plaisir sans impacter leur santé.

Concernant notre parcours, nous avons tous les deux passé beaucoup de temps à l’étranger. Maxime a passé son bac au Texas, pour ensuite faire une école de commerce à l’université de Sussex en Angleterre. C’est là, que nous nous sommes rencontrés. Nous avons ensuite fait un master en commerce à Londres à la London School of Economics.

Moi, de mon côté, j’ai grandi dans une famille de meuniers depuis 5 générations. J’ai donc été bercée par les parfums de la boulangerie pâtisserie depuis mon plus jeune âge. Prise de passion par le plaisir que pouvait apporter l’alimentation, j’ai également passé mon CAP Boulanger en candidat libre.

Max de Génie permet à tous les grands gourmands de se faire plaisir sans impacter notre santé, via des préparations culinaires bio, sans sucre raffiné ou autres ingrédients ultra transformés.

Nous utilisons des farines alternatives riches en protéines (comme les farines d’amande, de cacahuète ou encore de lupin), et du sucre de fleur de coco ou de la poudre de dattes pour sucrer naturellement les pâtisseries.

Cela nous permet d’avoir 2 fois moins de sucre que les pâtisseries classiques, mais également un indice glycémique très faible. Résultat, manger un de nos cookies à le même impact sur notre taux de sucre qu’une pomme !

Fini les coups de barre et les fringales qui s’en suivent. Le tout, de manière 100% naturelle, fabriqué par nous mêmes dans le moulin de la famille d’Eugénie dans le Sud de l’Essonne.

Dans notre société ou nous passons de moins en moins de temps en cuisine, nous souhaitons offrir une solution rapide et simple, pour tous, afin de revaloriser les produits faits maison. Cela permet de consommer des produits plus naturels dont nous connaissons les ingrédients, en évitant les additifs, colorants, émulsifiants, ou encore conservateurs, trop souvent présents dans les aliments préparés industriellement.

Nous souhaitons apporter des produits riches en nutriments et donc plus fonctionnels, non seulement riches en gout mais aussi en termes d’apport pour la santé.

Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire en France ?

Pour nous, les futurs acteurs de l’innovation alimentaire en France seront les entreprises avec de la vraie bienveillance vis à vis des consommateurs et de notre planète.

La consommation des ménages et les comportements alimentaires des Français changent considérablement sous l’effet combiné de leurs valeurs et du changement de leur mode de vie.

Créer un modèle économique pérenne, c’est répondre au besoin des consommateurs pour une alimentation plus durable (avec des produits alimentaires respectueux de l’environnement, des hommes et des animaux), plus saine (avec des produits plus naturels, moins transformés), et à la fois fonctionnelle (non seulement en terme de gain de temps mais également sur la composition des produits: les consommateurs recherchent des produits riches en termes de goût mais aussi en termes d’apports pour la santé)

983091928 513x1024 - Interview de Eugénie Girardeau, co-fondatrice de Max de Génie

Quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise comme la vôtre ?

Un des facteurs clé d’une entreprise comme Max de Génie est la gourmandise.

Nous mangeons une pâtisserie pour nous faire plaisir, et ces dernières sont bien souvent partagées dans des moments de convivialité. Or dans la majorité des esprits, la nutrition ne rime pas avec la gourmandise.

Notre grand défi est donc de prouver au plus grand nombre que, contrairement aux idées reçues, manger correctement sur un point de vue nutritionnel peut se combiner parfaitement avec une alimentation riche en plaisir.

L’autre facteur clé, c’est notre transparence.

Les produits lights et dit “diététiques” se sont vus pointés du doigts ces dernières années.

La raison ? Le gras et le sucre ayant été diabolisés, ils ont été remplacés dans de nombreux produits par une grandes quantité d’additifs.

Résultats, les consommateurs sont méfiants des produits se voulant plus “sains” ou « sans ».

Notre challenge est donc de rassurer les consommateurs via une transparence au niveau de la composition de nos produits, mais également au niveau de leur fabrication et des valeurs que nous véhiculons.

A titre personnel, quelle autre innovation alimentaire auriez-vous aimé inventer ?

En tant que Bretonne, j’aimerai réinventer le Kouign Amann à faible indice glycémique, avec beaucoup moins de sucre et de matière grasse, mais en le gardant toujours aussi gourmand !

Plus d’informations sur www.maxdegenie.com

Donnez votre avis sur cette information !