Portrait Elodie G et Delphine D c ANNE LE MOUELLIC 33 150x150 - Interview de Elodie Germain, co-fondatrice de Les 3 ChouettesElodie Germain, co-fondatrice de Les 3 Chouettes, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société ?
Après des études à l’ESCP, Delphine Dubois travaillait au service marketing d’un grand groupe. De mon côté j’achevais un contrat au sein de la direction de la communication d’une grande collectivité après 10 ans de journalisme.
Nous ne venions pas du monde de l’agro-alimentaire : il a fallu tout apprendre. Cela a rendu l’aventure passionnante : créer nos produits de A à Z, aller dénicher nos chouettes producteurs en bio et visiter leurs exploitations, tester des recettes, les ajuster au millimètre près avec l’aide d’un ingénieur agronome, nouer des partenariats avec des ateliers de transformation, mettre en production nos pickles afin de proposer le meilleur à nos consommateurs…
Et quelle récompense de voir nos pots de pickles quelques mois plus tard en vente dans nos magasins préférés !
Comment l’idée des pickles nous est-elle venue ?
Il y a l’histoire des chips et des cacahuètes trop grasses pour l’apéro. Nous trouvions également l’offre de condiments proposée en France assez monotone.
Nous voulions apporter un peu de couleur au rayon cornichons, ce légume typiquement français qui vient pourtant aujourd’hui en majeure partie d’Inde.
C’est ainsi que sont nés nos pickles bio et locaux très colorés, de bons légumes qui marinent dans un vinaigre doux parfumé aux épices et aux aromates.
Fini le temps des cacahuètes grasses et salées, terminé le cornichon tristounet dans votre jambon-beurre préféré, avec LES 3 CHOUETTES, place aux pickles pleins de pep’s !
pickles L3C outside - Interview de Elodie Germain, co-fondatrice de Les 3 Chouettes
Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire en France ?
Ce sont de petits PME, qui un peu à l’instar des 3 Chouettes, viennent apporter un peu de vent nouveau dans le secteur.
Des acteurs qui ne viennent pas forcément du sérail mais qui ont des idéaux et la folle envie de les voir se réaliser.
Avec Delphine, nous nous appliquons au quotidien cette petite phrase de Gandhi : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ».
Quels sont les facteurs clés de réussite d’une jeune entreprise comme la vôtre ?
La réponse à un besoin : le consommateur souhaite se reconnecter à son assiette. Sans oublier le plaisir de manger.Nous lui proposons des pickles de légumes bio et locaux pour mettre du pep’s à tous les moments qui se mangent.
La bonne entente et la complémentarité de compétences entre les associés, ce qui est le cas pour Delphine et moi.
La passion : nous avons toujours les yeux qui brillent lorsque nous parlons de notre entreprise, de ses valeurs. Nous croyons très fort en notre modèle.
La ténacité, la rigueur et le travail bien sûr !
A titre personnel, quelle innovation alimentaire auriez-vous aimé inventer ?
La plus belle et ancienne des innovations à impact alimentaire : le feu !
Cette invention a permis à l’homme de faire cuire sa nourriture.
Quelque part le départ de la cuisine ?
Plus d’informations sur www.les3chouettes.fr