HD cuisine 150x150 - Interview de Caroline et Christophe, cofondateurs d’Happy DrêcheCaroline et Christophe, cofondateurs d’Happy Drêche, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre société ?

Nous travaillons ensemble depuis de nombreuses années dans un tout autre domaine, et avons décidé de nous lancer il y a deux ans dans l’aventure Happy Drêche.

Tout est parti d’une belle rencontre avec un micro-brasseur lillois qui nous a ouvert les portes de sa brasserie et nous a fait découvrir un produit qui nous était totalement inconnu : la drêche.

Un produit regorgeant de qualités nutritionnelles, rarement valorisé dans l’alimentation humaine, et qui en milieu urbain est très souvent jeté.

Etant très sensibles à la lutte contre le gaspillage alimentaire, nous avons décidé d’agir pour, à notre niveau, avoir un impact positif.

Selon vous, quels sont les futurs acteurs de l’innovation alimentaire en France ?

Pour nous, les futurs acteurs de l’innovation alimentaire devront répondre à des critères qui nous semblent incontournables : proposer des produits ayant subi le moins de transformation possible, avec des ingrédients a minima issus de l’agriculture raisonnée, fournis par des producteurs locaux.

Des produits sains et gourmands accessibles à tous et non réservés à des catégories de consommateurs très ciblées.

Ce qui a pu être une tendance spécifique ces dernières années est en train de devenir un mouvement d’ampleur dont nous ne pouvons que nous réjouir : ce n’est plus le consommateur de demain, mais bien celui d’aujourd’hui qui aspire à une alimentation plus saine et « durable ».

Il y a une réelle prise de conscience que nos choix alimentaires ont un impact à la fois sur notre bien-être, mais également sur notre environnement et plus globalement sur la société que nous souhaitons construire.

La crise sanitaire que nous venons de subir n’a fait que renforcer et amplifier ce mouvement. Plus qu’une tendance ou un effet de mode, c’est un réel mouvement de fond qui s’installe.

Quels sont les facteurs clés de réussite d’une entreprise comme la vôtre ?

Une entreprise doit être vecteur de sens et il nous semble essentiel qu’elle puisse répondre aux défis sociétaux.

L’alimentation est un enjeu majeur pour demain, et par notre action, nous devons contribuer à trouver des solutions. C’est d’ailleurs cette conviction d’agir dans le bon sens et d’être utile, qui nous fait avancer, une dose de vitamine qui donne de l’énergie pour toute la journée !

Ensuite, travailler en collaboration avec son environnement, son territoire, et tous les acteurs locaux concernés est pour nous essentiel.

C’est également un plaisir et une source de satisfaction : cela permet de rencontrer des personnes passionnées et passionnantes, partageant la même envie de faire bouger les lignes ! Savoir s’entourer, et évoluer dans un écosystème d’échange et de partage bienveillant, c’est inestimable.

Ça peut sembler utopique pour certains, mais c’est notre réalité. L’état d’esprit avec lequel vous entreprenez façonne votre environnement de travail. Nous le voulons convivial et ouvert, et œuvrons en ce sens.

Dernier point qui n’est pas des moindres : proposer des produits qui plaisent aux consommateurs.

Quelles que soient les bonnes intentions qui nous animent, si le produit n’est pas bon, il ne se vendra pas ! Depuis nos premiers essais, nous avons demandé l’avis de nombreux consommateurs pour améliorer nos produits et mettre au point la recette actuelle des Pépites de Malt. Nous aimons ces retours directs lors de salons ou de marchés qui permettent ces échanges.

A titre personnel, quelle autre innovation alimentaire auriez-vous aimé inventer ?

Il existe beaucoup d’initiatives dont nous sommes admiratifs, comme la marque « C’est qui le patron ? » qui remet de l’équité dans la chaîne de valeur ou Phenix qui lutte contre le gaspillage alimentaire. Des exemples emblématiques qui permettent de sensibiliser le grand public et d’engager un mouvement.

Il y a encore tant de produits gaspillés contre toute logique. Un besoin alimentaire croissant d’un côté, un gaspillage phénoménal de l’autre : c’est cette incohérence qui est incompréhensible et nous donne envie d’agir. Tout reste encore à inventer !

Plus d’informations sur www.happydreche.webou.net