Afin de répondre à la demande croissante d’alternatives au plastique d’origine pétrolière, AlgoPack réutilise les déchets de l’industrie des algues brunes afin de créer un nouveau matériau 100% constitué d’algues.

Ce matériau, nommé Algoblend, permet un gain d’énergie de 25% par rapport à du polypropylène classique et est compatible avec tous les moules à injection et les extrudeuses du marché.

Les feuilles d’Algoblend peuvent donc être thermoformées avec les mêmes machines que celles utilisées pour les feuilles de plastique conventionnelles.

cupalgopack - Innovation packaging : AlgoPack (France)
Des présentoirs pour montres, clés USB, gobelets réutilisables, pot de fleurs, bouchons d’emballages et même jetons de supermarché à base d’algues brunes ont ainsi vu le jour !

Et tous sont bio-dégradables et permettent ainsi de redonner aux algues une de leur fonction première: nourrir le sol.

Une bouteille en plastique AlgoPack se décompose en douze semaines, tandis qu’une bouteille en plastique classique jetée dans la nature met 250 années à disparaître.

potalgues - Innovation packaging : AlgoPack (France)
Certaines grandes entreprises ont elles aussi été conquises par le concept : le Crédit Agricole propose à ses clients des porte-cartes fabriqués à partir d’algues brunes et BioCoop utilise l’Algoblend pour fabriquer ses cartes adhérents et ses cartes de visite.

Les algues feront peut-être bientôt partie intégrante de notre quotidien !

Localisation : Saint-Malo (France)
Date : 2011
Site internet : www.algopack.com


emma pigneres 150x150 - Innovation packaging : AlgoPack (France)Emma est étudiante ingénieure AGROPARISTECH avec la spécialisation innovation alimentaire et packaging. Elle est actuellement à Lund University (Suède) pour le Master FIPDes (Food Innovation and Product Design) – Spécialisation packaging et logistiques
Plus d’informations sur Linkedin

Donnez votre avis sur cette information !