« Nous offrons la qualité du marché fermier avec la commodité d’Ocado »

farmdrop e1431348848784 - Farmdrop : pour résoudre les problèmes de la production de masse à l'échelle locale

Fondée en 2012 par Ned Staple et Ben Pugh, la start-up anglaise « Farmdrop » se définit comme un épicier éthique.

Elle a levé 8 millions d’euros en 2017 pour rapprocher les producteurs des consommateurs…

Farmdrop utilise la technologie mobile pour connecter les consommateurs avec des produits frais de qualité directement auprès des agriculteurs et des petits producteurs.

Leur ambition est de résoudre les problèmes de la production de masse à l’échelle locale.

En utilisant le site Web de Farmdrop ou des applications mobiles, les clients peuvent commander sur la route. Les producteurs reçoivent des alertes en temps réel sur ce dont ils ont besoin pour récolter.

Alors que la chaîne d’approvisionnement typique d’un supermarché prend jusqu’à cinq jours, de la ferme au rayon, la chaîne d’approvisionnement de Farmdrop prend moins de 19 heures !

Les consommateurs ont la possibilité de commander des produits frais et de qualité.

Ils seront ramassés sur commande et livrés en seulement quelques jours.

Une chaîne vertueuse pour les consommateurs et les producteurs

Selon Farmdrop, la plupart des supermarchés donnent moins de la moitié du prix de détail aux producteurs.

Les producteurs de Farmdrop reçoivent 75% du prix de détail.

La technologie mobile qui alimente Farmdrop permet également aux producteurs de recevoir des notifications de commandes en temps réel. Cela signifie qu’ils peuvent seulement récolter des produits en fonction des besoins réels.

Au lieu de récolter tout un champ de betteraves, l’agriculteur peut les sortir du sol un par un et les emballer pour des commandes spécifiques, ce qui réduit les déchets et les surplus.

Quel avenir pour les épiceries à la demande ?

Les services d’épicerie à la demande ne se substitueront pas à tout ce que les grandes surfaces offrent.

Le principal enjeu de ce type de service est sans aucun doute la question du passage à l’échelle des supermarchés.

Mais la réponse de ses nouveaux acteurs est claire, ils ne sont pas sur le même modèle que les supermarchés classiques et leur service sert justement à prendre le contre pied d’un modèle historique révolu pour eux et un nombre croissant de consommateurs : « nous n’aimons pas l’idée de nourriture produite en masse ».

Le supermarché de demain sur le modèle de Farmdrop pourrait être un succès, en tant qu’opération régionale qui relie les gens de tous les jours avec des produits de qualité.

Plus d’informations sur Farmdrop.

Donnez votre avis sur cette information !