21462537 1993984294179409 7237024851842447856 n - Deux tiers des consommateurs européens ont confiance dans leurs agriculteurs

Une étude menée auprès de 20 000 consommateurs dans 18 pays européens révèle que leur confiance dans le secteur agroalimentaire s’est améliorée en 2020, mais qu’une majorité d’entre eux estiment que ce secteur ne sert pas l’intérêt général.

  • Les agriculteurs sont considérés comme le groupe le plus fiable du secteur agroalimentaire puisque deux tiers des consommateurs européens leur font confiance.
  • La confiance dans les distributeurs a augmenté de 7 % depuis 2018, peut-être parce qu’ils ont contribué à maintenir l’approvisionnement alimentaire pendant la pandémie de COVID-19. Pourtant, moins de la moitié des consommateurs pensent que les distributeurs, les fabricants ou les autorités gouvernementales agissent dans l’intérêt général.
  • Seulement trois consommateurs européens sur dix sont convaincus que les denrées alimentaires sont produites de manière durable, ce qui crée un décalage par rapport à la demande croissante pour des produits respectueux de l’environnement.

La confiance des consommateurs dans le secteur agroalimentaire s’est améliorée durant la pandémie de COVID-19, selon un nouveau rapport de la principale initiative d’innovation alimentaire en Europe.

Le Food Trust Report de l’EIT mesure la confiance dans le système et les produits alimentaires. Il est basé sur une étude menée auprès de 19 800 consommateurs dans 18 pays européens par un consortium de partenaires académiques locaux, dont l’université de Reading, le Conseil Européen de l’Information sur l’Alimentation (EUFIC), l’université d’Aarhus, la KU Leuven et l’université de Varsovie.

Ce rapport met en évidence des augmentations de l’ordre de 3 à 8 % de la confiance des consommateurs envers l’ensemble du secteur agroalimentaire ainsi que dans les produits alimentaires.

La population fait bien plus confiance aux agriculteurs qu’aux gouvernements et aux fabricants

De tous les acteurs du secteur agroalimentaire, les agriculteurs sont ceux qui inspirent le plus confiance au public puisque deux tiers (67 %) des consommateurs européens affirment leur faire confiance. Seuls 13 % d’entre eux déclarent le contraire.

Les distributeurs arrivent en deuxième position, avec 53 % des consommateurs leur accordant leur confiance. Cette augmentation de 7 % par rapport à 2018 pourrait être liée au fait que certaines personnes leur sont reconnaissantes d’avoir maintenu l’approvisionnement et l’accès à l’alimentation pendant la pandémie de COVID-19.

En revanche, la confiance envers les organismes gouvernementaux et les fabricants de produits alimentaires est à la traîne dans l’ensemble des pays étudiés : les consommateurs sont respectivement 47 % et 46 % à faire confiance à ces deux groupes. Par ailleurs, plus d’un quart d’entre eux (respectivement 29 % et 26 %) se méfient fortement des autorités gouvernementales et des fabricants.

C’est en France que cette méfiance est la plus marquée, avec 46 % des consommateurs affirmant ne pas faire confiance aux fabricants de produits alimentaires.

Le secteur ne satisfait pas les exigences des consommateurs en matière de santé et de durabilité

En ce qui concerne les produits alimentaires eux-mêmes, les consommateurs estiment que la sécurité alimentaire s’est globalement améliorée. Ils sont désormais 55 % à déclarer que les aliments sont généralement sûrs, soit une augmentation de 8 % par rapport à 2018.

Par contre, même si sept personnes sur dix (71 %) déclarent opter pour des produits sains plutôt que malsains lorsque c’est possible, moins de la moitié (43 %) des consommateurs européens pensent que les produits alimentaires sont généralement sains. Par ailleurs, seuls quatre consommateurs sur dix (40 %) sont convaincus que les produits alimentaires qu’ils achètent sont généralement authentiques, plutôt que faux ou artificiels.

De même, seuls trois consommateurs sur dix (30 %) pensent que les denrées alimentaires sont généralement produites de manière durable (c’est-à-dire éthique et respectueuse de l’environnement et des ressources), contre 42 % qui les considèrent comme non durables.

Il existe ainsi un décalage important par rapport aux valeurs et attentes des consommateurs européens, puisque plus des trois quarts (76 %) affirment se sentir moralement tenus d’utiliser des produits respectueux de l’environnement, tandis que six sur dix (60 %) indiquent que lorsqu’ils ont le choix, ils achètent des produits durables plutôt que des produits non durables. Cela signifie qu’il y a une réelle demande à satisfaire dans ce secteur.

Selon le professeur Klaus Grunert, chef de section du département de management de l’université d’Aarhus :

« Avec une population mondiale estimée à près de 10 milliards d’individus en 2050, nous avons besoin de technologies innovantes et d’approches collaboratives de la ferme à la table pour fournir des produits alimentaires accessibles et sains de manière durable. Le Food Trust Report de l’EIT montre aux acteurs du secteur agroalimentaire qu’ils ont là l’opportunité de prouver leur volonté d’agir en faveur de l’intérêt général et de répondre à la demande des consommateurs en matière de santé et de durabilité. »

Saskia Nuijten, directrice de la communication et de l’engagement public chez EIT Food, déclare :

« En 2020, de nombreux consommateurs ont pris conscience du caractère absolument essentiel de notre système alimentaire, s’interrogeant aussi bien sur l’approvisionnement des rayons de supermarché que sur l’impact environnemental de la production agroalimentaire. Tandis que nous œuvrerons pour la reprise économique, il sera absolument nécessaire de tisser un lien de confiance entre les consommateurs et le secteur agroalimentaire si nous voulons une meilleure alimentation pour tous. »

« Pour créer un système alimentaire pérenne, nous devons placer les consommateurs au centre du développement, de la production, de la distribution et de la promotion des aliments. Chez EIT Food, nous menons de nombreux projets en étroite collaboration avec les consommateurs afin d’accroître la transparence et de favoriser ainsi des choix alimentaires sains et durables. »

Plus d’informations sur www.eitfood.eu

Donnez votre avis sur cette information !