0 1 150x150 - AOSTE face à la crise par Stéphanie Carasco, Directrice marketingStéphanie Carasco, Directrice marketing AOSTE, quels sont les impacts du coronavirus sur votre société ?

Notre priorité a été et est toujours l’impact sur la santé et la sécurité de nos salariés.

Pour le personnel impliqué dans la production, nous avons veillé à ce que le matériel de protection (masques, blouses et charlottes) déjà utilisé, compte tenu de notre activité agro-alimentaire, soit adapté aux règles édictées par les autorités. Nous avons aussi réorganisé la circulation dans les usines.

Nous avons eu un très bel engagement de nos équipes. Nous sommes très fier d’avoir pu maintenir la production et d’avoir répondu aux demandes de nos clients.

Nous avons aussi organisé le « télé-travail » de notre personnel administratif afin de continuer à travailler avec efficacité. Nos équipes commerciales ont cependant dû arrêter l’activité car il était impossible de continuer les visites dans nos magasins pendant cette période de confinement.

Sur le plan des ventes, nous avons constaté, au début, une concentration des achats sur les références piliers de nos marques. Les personnes faisaient leurs courses rapidement et achetaient les produits connus.

Les produits à la coupe ont été pénalisés par le risque sanitaire d’autres produits ont été négativement impacté compte tenu de la fermeture de nombreux lieux de vente. On peut aussi noter la hausse des volumes dans les magasins de proximité et les drive.

Nous continuons à communiquer au sein de notre société pour informer, rassurer et motiver nos employés qui ont compris le rôle qu’ils jouaient dans l’alimentation du pays.

Et de la même manière, nous avons veiller à rassurer régulièrement nos clients et les consommateurs. Nous avons continué à soutenir nos partenaires (Rugby et Tour de France) en nous adaptant aux nouveaux calendriers proposés.

Comment gérez-vous cette situation exceptionnelle ?

Notre secteur est considéré comme l’un des plus stratégiques et essentiels et, en tant qu’entreprise alimentaire de premier plan, nous avons mis en œuvre une stratégie basée sur ces considérations fondamentales tout en étant pragmatique et agile.

Nous avons mis en place des réunions de crise au quotidien afin de réagir rapidement aux besoins de nos clients et consommateurs.

Le rôle des communications internes était essentiel pour rester en contact avec l’organisation qui travaillait à distance. Il était essentiel à la fois pour communiquer les instructions et les mesures préventives à appliquer, mais aussi pour faire comprendre aux gens l’impact de leurs actions et de leur comportement sur le «nouveau» lieu de travail.

Notre engagement était axé sur la fourniture de la disponibilité continue de nos produits pour nos clients et consommateurs tout en respectant les protocoles établis par les autorités officielles dans nos opérations commerciales

Et en tant qu’entreprise socialement responsable, nous cherchons à faire beaucoup plus pour rendre cette crise moins douloureuse pour les communautés où nous sommes présents.

Nous avons contribué à l’effort de solidarité nationale. Nous sommes dans des catégories plaisir et réconfortantes, nous avons donc fait divers dons pour aider les hôpitaux et le personnel infirmier.

Lorsque les restaurants ont fermé, nous avons discuté avec nos prestataires logistiques de la meilleure façon d’aider les chauffeurs. Au lieu de laisser des marchandises dans nos bureaux d’accueil chauffeurs, nous avons décidé d’envoyer des dons aux entreprises de transport afin qu’elles constituent des paniers repas pour leur personnel en mélangeant les différents produits.

Avez-vous des conseils à partager aux autres entreprises agro-alimentaires ?

Cette crise a parfaitement souligné l’importance de toute la chaîne agroalimentaire : de la matière première en passant par la production, de nos partenaires logistiques et de nos clients.

La mobilisation de tous, en interne et en externe, a été clé pour répondre à notre mission de Nourrir les Français

L’union fait la force au-delà des Marques. Cette « unité » agro-alimentaire doit continuer afin de répondre ensemble aux attentes de nos consommateurs.

Avez-vous un message à passer aux consommateurs français pour le post-confinement ?

Tout d’abord , soyez prudent pendant cette période de post-confinement et même si les mesures durent dans le temps, Il faut vraiment continuer de se protéger et protéger ceux qui nous entourent.

Ce moment présente aussi un retour progressif au partage et à la vie, alors savourons progressivement cette évolution.

Plus d’informations sur www.groupeaoste.com

Le Groupe AOSTE est membre de la Communauté Pour nourrir demain

Donnez votre avis sur cette information !