Photo20Bernard20Alancienne20Cagette20 1024x682 - Alancienne, la start-up de livraison de produits locaux et ultra-frais, ouvre de nouvelles villes

La transparence, l’éthique et la saveur ! C’est la réponse de Alancienne au dégoût et la suspicion des consommateurs suite aux nombreux scandales alimentaires.

Créée en 2016 par Paul Charlent, Livio Galas, Augustin Renoul et Alexis Parakian, Alancienne fait le lien entre les consommateurs et les producteurs.

En tout juste 3 ans, le concept s’est étendu et Alancienne livre désormais Paris, l’ensemble de la petite couronne et, nouveauté de la rentrée 2019, Lyon et Villeurbanne.

Fruits, légumes, produits laitiers, boucherie… tout ce qui est proposé sur le site de Alancienne a été produit à moins de 80 km de sa zone de livraison.

Pour rappel, le concept a cette originalité d’être entièrement à la demande : commandés la veille, les fruits et légumes demandés sont cueillis le matin et livrés le soir, en scooter électrique.

Production locale, en circuit court, ultra-frais et de saison. Mais aussi : pas de stock, pas de gaspillage, pas d’abonnement.

PrC3A9sentation20C3A9quipe 0120 20copie 1024x675 - Alancienne, la start-up de livraison de produits locaux et ultra-frais, ouvre de nouvelles villes

Economie, social et environnement : les trois axes de valeurs

A l’origine de cette entreprise, la volonté exigeante des quatre associés de créer un cercle vertueux. « Nous sommes tous consommateurs et nous voulons tous des bons produits « , explique Paul Charlent, l’un des piliers fondateurs de Alancienne. « Pour cela, il faut rompre avec les modèles toxiques et aider ceux qui produisent de la qualité. C’est la seule façon de savoir ce que l’on met dans notre assiette. »

Les producteurs sont ainsi sélectionnés sur des critères stricts basés sur l’agroécologie : un ensemble de pratiques agricoles qui utilisent les processus naturels pour obtenir la meilleure production possible et se passer de la chimie, le tout en allant vers une autonomie totale de la ferme. « Nos producteurs-partenaires sont gagnants, précise Paul Charlent : ils ne récoltent que ce qui est commandé et sont rémunérés à un prix supérieur que ce que leur verse la grande distribution ».

Quant au transport, ce sont les 4 associés qui s’y collent, jusqu’à l’entrepôt de Clichy où les commandes sont préparées en attendant d’être livrées, moins de 24 heures après la commande.

Alancienne a récemment obtenu le label Entreprise Sociale et Solidaire qui distingue les entreprises dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale. La jeune start-up qui monte compte 40 producteurs affiliés en Ile-de-France et 8 en région lyonnaise.

Plus d’informations sur : www.alancienne.co

Donnez votre avis sur cette information !